Recrutement

Maroc : Orange Cyberdefense s’installe et recrute à Casablanca

Par  | 

Bientôt ouverte à Casablanca, la première implantation d’Orange Cyberdefense en Afrique va recruter 50 personnes d’ici 2020.

Orange a choisi Casablanca pour l’implantation de sa structure dédiée au Cyberdefense en Afrique. L’opérateur de télécommunications français espère en faire un hub et un centre d’expertise d’ici 2020 en misant sur un marché africain qui devrait passer de 1,33 milliards à 2,3 milliards de dollars en 2020, selon ses estimations.

20 recrutements en 2019

« Nous allons proposer le même niveau de service que celui que nous avons en France. Autrement dit, nous allons faire en sorte de retrouver au Maroc, tous les métiers que propose Orange Cyberdefense en Europe », Emmanuel Cheriet, le directeur commercial grands comptes chez Orange Cyberdefense également en charge du déploiement de ce hub au Maroc. Ce dernier, s’installera au royaume très prochainement.

>> LIRE AUSSI : Openclassrooms s’allie à Orange Afrique pour diffuser ses formations en ligne

Avec l’ambition de rassembler plus de 50 experts d’ici 2020, la nouvelle entité a d’ores et déjà commencé le recrutement. « Nous allons recruter en local bien évidemment, et nous allons faire venir quelques experts de France pour apporter la culture de l’entreprise, les process et la façon de travailler », prévient le dirigeant.

Des offres d’emplois seront publiées très prochainement sur le site d’Orange et sur les réseaux sociaux. »

CDI

Dans les semaines qui arrivent, l’entreprise va chercher des ingénieurs commerciaux dont la mission est de s’adresser aux clients et leurs expliquer les services. D’autres recrutement auront lieu dans l’activité avant-vente dont la principale mission est de comprendre l’architecture technique des clients et leur proposer les services et les solutions adéquates. Ensuite, Orange Cyberdefense cherchera des consultants en cybersécurité et des auditeurs capable de faire des tests d’intrusions pour apprécier et juger le niveau de sécurité des entreprises clientes. Une vingtaine de personne vont être recrutées en 2019 pour le début de l’aventure dont l’essentiel en CDI.

>> LIRE AUSSI : Emploi : 3 questions à Christian Koko, DRH d’Orange Côte d’Ivoire

« Des offres d’emplois seront publiées très prochainement sur le site d’Orange et sur les réseaux sociaux. Les recrutements vont certainement se poursuivre durant toute l’année, parce que nous allons rapidement monter en charge et des besoins vont se créer », nous apprend Emmanuel Cheriet. Plus précisément, les offres seront sur Orange Jobs, LinkedIn et le compte Twitter d’Orange Cyberdefense.

Nous allons proposer des niveaux de salaires très intéressants, parce que nous savons que la ressource est très rare. »

Attirer les meilleurs profils

Une première sélection se fait à partir des CV reçus. Ensuite l’un des managers rencontre le candidat. Si le résultat est positif, un second entretien est prévu avec les ressources humaines pour parler rémunération et contrat. Enfin, Emmanuel Cheriet rencontre à son tour le candidat pour donner son accord final au bout d’un parcours de recrutement assez classique.

>> LIRE AUSSI : Maroc : les profils IT qui plaisent le plus aux recruteurs étrangers

« Nous allons proposer des niveaux de salaires très intéressants, parce que nous savons que la ressource est très rare et qu’il y a un gros turnover dans le secteur. Nous souhaitons garder nos meilleurs profils », espère Emmanuel Cheriet. En effet, les autres acteurs du secteur des NTIC au Maroc souffrent car n’arrivent pas à garder leurs meilleurs cadres. La question salariale et la quête de promotion est l’une des raisons qui poussent les collaborateurs à chercher ailleurs.

Nous allons proposer à quelques écoles que nos équipes interviennent pour compléter les formations qui sont déjà mises en place. »

Formation en interne

Conscient du déficit cumulé au Maroc concernant les formations de pointe, le management d’Orange Cyberdefense a une petite idée pour ne jamais manquer de compétences. « Nous nous sommes informés, il y a certains cursus qui abordent quelques aspects de la sécurité informatique. Cela dit, nous allons peaufiner la formation après le recrutement », prévient Emmanuel Cheriet.

>> LIRE AUSSI : Emploi au Maroc : les secteurs qui recrutent à Casablanca en 2018

« Nous allons proposer à quelques écoles que nos équipes interviennent pour compléter les formations qui sont déjà mises en place. L’objectif est d’apporter aux étudiants ce savoir sur la cybersécurité. Nous sommes en train de préparer la liste des écoles et des universités publiques ou privées pour leur proposer ces partenariats ». Grâce à cela, l’entité ira à la rencontre des meilleurs profils et les enrôler deviendra plus simple.

En France, Orange Cyberdefense a monté sa propre « académie », une « école » interne dans laquelle des jeunes diplômés sont admis pour une période d’un mois avec des cours quotidiennement donnés par les experts de l’entreprise. Là encore, à la fin du cursus les meilleurs éléments sont recrutés. Pour permettre aux marocains de bénéficier de cette formation, les recrues pourront passer quelques semaines sur les bancs de cette « académie ». Les dirigeants de l’entreprise assurent qu’un pont sera établi entre les deux pays, France et Maroc, pour permettre un partage régulier d’informations.

Recevez les meilleures opportunités

Fermer

Je me connecte