Recrutement

Maroc : Orange Cyberdefense s’installe et recrute à Casablanca

Par  | 

Bientôt ouverte à Casablanca, la première implantation d’Orange Cyberdefense en Afrique va recruter 50 personnes d’ici 2020.

Orange a choisi Casablanca pour l’implantation de sa structure dédiée au Cyberdefense en Afrique. L’opérateur de télécommunications français espère en faire un hub et un centre d’expertise d’ici 2020 en misant sur un marché africain qui devrait passer de 1,33 milliards à 2,3 milliards de dollars en 2020, selon ses estimations.

20 recrutements en 2019

« Nous allons proposer le même niveau de service que celui que nous avons en France. Autrement dit, nous allons faire en sorte de retrouver au Maroc, tous les métiers que propose Orange Cyberdefense en Europe », Emmanuel Cheriet, le directeur commercial grands comptes chez Orange Cyberdefense également en charge du déploiement de ce hub au Maroc. Ce dernier, s’installera au royaume très prochainement.

>> LIRE AUSSI : Openclassrooms s’allie à Orange Afrique pour diffuser ses formations en ligne

Avec l’ambition de rassembler plus de 50 experts d’ici 2020, la nouvelle entité a d’ores et déjà commencé le recrutement. « Nous allons recruter en local bien évidemment, et nous allons faire venir quelques experts de France pour apporter la culture de l’entreprise, les process et la façon de travailler », prévient le dirigeant.

Des offres d’emplois seront publiées très prochainement sur le site d’Orange et sur les réseaux sociaux. »

CDI

Dans les semaines qui arrivent, l’entreprise va chercher des ingénieurs commerciaux dont la mission est de s’adresser aux clients et leurs expliquer les services. D’autres recrutement auront lieu dans l’activité avant-vente dont la principale mission est de comprendre l’architecture technique des clients et leur proposer les services et les solutions adéquates. Ensuite, Orange Cyberdefense cherchera des consultants en cybersécurité et des auditeurs capable de faire des tests d’intrusions pour apprécier et juger le niveau de sécurité des entreprises clientes. Une vingtaine de personne vont être recrutées en 2019 pour le début de l’aventure dont l’essentiel en CDI.

>> LIRE AUSSI : Emploi : 3 questions à Christian Koko, DRH d’Orange Côte d’Ivoire

« Des offres d’emplois seront publiées très prochainement sur le site d’Orange et sur les réseaux sociaux. Les recrutements vont certainement se poursuivre durant toute l’année, parce que nous allons rapidement monter en charge et des besoins vont se créer », nous apprend Emmanuel Cheriet. Plus précisément, les offres seront sur Orange Jobs, LinkedIn et le compte Twitter d’Orange Cyberdefense.

Nous allons proposer des niveaux de salaires très intéressants, parce que nous savons que la ressource est très rare. »

Attirer les meilleurs profils

Une première sélection se fait à partir des CV reçus. Ensuite l’un des managers rencontre le candidat. Si le résultat est positif, un second entretien est prévu avec les ressources humaines pour parler rémunération et contrat. Enfin, Emmanuel Cheriet rencontre à son tour le candidat pour donner son accord final au bout d’un parcours de recrutement assez classique.

>> LIRE AUSSI : Maroc : les profils IT qui plaisent le plus aux recruteurs étrangers

« Nous allons proposer des niveaux de salaires très intéressants, parce que nous savons que la ressource est très rare et qu’il y a un gros turnover dans le secteur. Nous souhaitons garder nos meilleurs profils », espère Emmanuel Cheriet. En effet, les autres acteurs du secteur des NTIC au Maroc souffrent car n’arrivent pas à garder leurs meilleurs cadres. La question salariale et la quête de promotion est l’une des raisons qui poussent les collaborateurs à chercher ailleurs.

Nous allons proposer à quelques écoles que nos équipes interviennent pour compléter les formations qui sont déjà mises en place. »

Formation en interne

Conscient du déficit cumulé au Maroc concernant les formations de pointe, le management d’Orange Cyberdefense a une petite idée pour ne jamais manquer de compétences. « Nous nous sommes informés, il y a certains cursus qui abordent quelques aspects de la sécurité informatique. Cela dit, nous allons peaufiner la formation après le recrutement », prévient Emmanuel Cheriet.

>> LIRE AUSSI : Emploi au Maroc : les secteurs qui recrutent à Casablanca en 2018

« Nous allons proposer à quelques écoles que nos équipes interviennent pour compléter les formations qui sont déjà mises en place. L’objectif est d’apporter aux étudiants ce savoir sur la cybersécurité. Nous sommes en train de préparer la liste des écoles et des universités publiques ou privées pour leur proposer ces partenariats ». Grâce à cela, l’entité ira à la rencontre des meilleurs profils et les enrôler deviendra plus simple.

En France, Orange Cyberdefense a monté sa propre « académie », une « école » interne dans laquelle des jeunes diplômés sont admis pour une période d’un mois avec des cours quotidiennement donnés par les experts de l’entreprise. Là encore, à la fin du cursus les meilleurs éléments sont recrutés. Pour permettre aux marocains de bénéficier de cette formation, les recrues pourront passer quelques semaines sur les bancs de cette « académie ». Les dirigeants de l’entreprise assurent qu’un pont sera établi entre les deux pays, France et Maroc, pour permettre un partage régulier d’informations.

Recevez les meilleures opportunités

Les opportunités du moment

Togo

| Banque-Finance-Assurance
logo JA3080P084 AFRICSEARCH  

AFRICSEARCH RECRUTE POUR LA BANQUE DE DÉVELOPPEMENT DES ÉTATS DE L’AFRIQUE CENTRALE (BDEAC), DANS LE CADRE DU RENFORCEMENT DE SON ÉQUIPE :

EXPERT EN PLANIFICATION ET EN STRATÉGIE DE DÉVELOPPEMENT H/F

MISSIONS

L’Expert en Planification et en Stratégie de Développement est chargé de la planification et du développement de la banque pour assurer l’efficacité des processus de décision au travers de l’analyse et la disponibilité de l’information.

ACTIVITÉS SPÉCIFIQUES • Au titre de la Planification Stratégique • Définir, planifier, réaliser et contribuer à la mise en oeuvre et au suivi des études économiques de la Banque ; • Suivre les orientations et les programmes de développement économique des pays de la CEMAC ; • Définir des objectifs précis et opérationnels de développement de la Banque en impliquant l’ensemble des acteurs concernés ; • Piloter le programme de développement de la Banque : animation, coordination, validation, respect des échéances, etc. ; • Construire un projet consensuel en précisant les actions prévues, l’échéancier de réalisation ainsi que le plan de financement et de développement ; • Au titre des Etudes • Piloter le programme des études économiques et stratégiques à mener, en identifiant les domaines prioritaires et s’assurer qu’ils sont conformes aux priorités opérationnelles de la Banque ; • Élaborer et rédiger pour chaque pays membre de la CEMAC, des fiches économiques sous forme de fiches de synthèse économiques ; • Contribuer à la réalisation d’études d’impact économique et social des projets financés et à la formulation des stratégies d’intervention et politiques opérationnelles de la Banque ; • Instaurer un cadre de large partage avec le personnel de la Banque à travers la présentation, fiches et notes d’information à l’intention des agents sur les dossiers d’actualité à caractère économique ou d’intérêt pour la Banque. • Au titre de la Statistique : • Collecter les données statistiques relatives à la zone d’intervention de la Banque et à l’environnement économique international ; • Alimenter et de mettre à jour les bases de données micro et macroéconomiques nécessaires aux opérations de la Banque ; • Établir sur la base des projections macroéconomiques des Etats membres de la Banque centrale et des autres institutions multilatérales, des analyses macroéconomiques et de la viabilité de la dette pour chaque Etat membre ; • Contribuer à la production des publications permanentes de la Banque, notamment le Rapport annuel et le Rapport du Président à la Conférence des Chefs d’Etats de la CEMAC ; • Au titre du Suivi des Indicateurs d’Impact Socio-Economiques des Projets et des Programmes : • Définir pour chaque projet et programme financé par la Banque, les indicateurs d’impacts socio-économiques permettant de démontrer, sur la base des données chiffrées, l’impact effectif de l’intervention de la Banque sur l’économie nationale et l’amélioration du cadre de vie des populations ; QUALIFICATIONS & COMPÉTENCES • Avoir un diplôme universitaire niveau Bac + 5 dans les domaines des sciences économiques ou de l’Ingénierie Statistique économique ; • Avoir au moins sept (07) ans d’expérience à un poste d’Expert ou équivalent dans le domaine des études économiques ; • Disposer de connaissances en matière de modélisation économique ; • Connaissance du mode de fonctionnement des institutions financières internationales ; • Bonne maîtrise de l’une des quatre langues : Français, Anglais Arabe ou Espagnol. DOSSIER DE CANDIDATURE • Un CV et une demande manuscrite faisant ressortir la motivation du candidat pour le poste ; • Deux photos d’identité, format 4 x 4 ; • Un extrait de casier judiciaire datant de moins de trois mois et un certificat de nationalité ; • Des copies certifiées conformes des diplômes d’enseignement supérieur ; • Un certificat de travail attestant des emplois antérieurs et un extrait d’acte de naissance.  

Pour postuler : Les candidats peuvent postuler en ligne à l’adresse infotg@africsearch.com ou au sein du cabinet AFRICSEARCH TOGO sis à NYEKONAKPOE au 63 Boulevard du 13 janvier 81793 Lomé – TOGO. Tél. : +228 22 20 21 04. Date limite de dépôt des candidatures, le Vendredi 31 Janvier 2020 à 18h00 TU.N.B. : Seul(e)s les candidat(e)s présélectionné(e)s seront contacté(e)s par téléphone ou par e-mail.

Le descriptif du poste est disponible avec plus de détails sur le site web du cabinet www.africsearch.com   AFRICSEARCH
2020-01-20 15:39:02
full-time
France

logo JA3080P083 IOF L’Organisation internationale de la Francophonie regroupe 54 Etats et gouvernements membres, 7 associés et 27 observateurs répartis sur les cinq continents, rassemblés autour du partage d’une langue commune : le français. Consciente des liens que crée entre ses membres le partage de la langue française et de valeurs universelles, elle oeuvre au service de la paix, de la coopération, de la solidarité et du développement durable. L’ORGANISATION RECRUTE POUR LE POSTE SUIVANT : • Directeur(trice) de la langue française et de la diversité des cultures francophones - jusqu’au 05/02/2020 Ce poste est basé à Paris. Les personnes intéressées peuvent consulter le descriptif détaillé à l’adresse : https://www.francophonie.org/recrutements-291 OIF
2020-01-20 15:31:38
full-time
France

logo JA3080P083 IOF L’Organisation internationale de la Francophonie regroupe 54 Etats et gouvernements membres, 7 associés et 27 observateurs répartis sur les cinq continents, rassemblés autour du partage d’une langue commune : le français. Consciente des liens que crée entre ses membres le partage de la langue française et de valeurs universelles, elle oeuvre au service de la paix, de la coopération, de la solidarité et du développement durable. L’ORGANISATION RECRUTE POUR LE POSTE SUIVANT : • Directeur(trice) des Affaires politiques et de la gouvernance démocratique - jusqu’au 05/02/2020 Ce poste est basé à Paris. Les personnes intéressées peuvent consulter le descriptif détaillé à l’adresse : https://www.francophonie.org/recrutements-291 OIF
2020-01-20 15:28:59
full-time
Fermer

Je me connecte