Maroc

Maroc : l’assassinat d’un gardien de prison déchaîne les délires de la jihadosphère

la prison de Kénitra, au nord de Rabat, le 1er février 2007.

Mohamed Hajib, figure du salafisme marocain, voit la main des services derrière l’attaque par un chef terroriste d’un gardien de prison de Tiflet.

Maroc : l’assassinat d’un gardien de prison déchaîne les délires de la jihadosphère Jeune Afrique

Politique

Economie

Société

Culture

Sport

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3093_600b devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte