Diplomatie

Internationale socialiste : est-ce la chute finale ?

De gauche à droite, la « bande des quatre » : Roch Marc Christian Kaboré, président du Burkina, Alpha Condé, son homologue guinéen, Mahamadou Issoufou, le chef de l'État du Niger, et Ibrahim Boubacar Keïta, ancien dirigeant du Mali.

Avec la démission du Malien Ibrahim Boubacar Keïta, l’organisation fondée en 1951 a perdu l’un de ses illustres représentants en Afrique francophone. Le symbole d’un déclin qui semble inexorable.

Internationale socialiste : est-ce la chute finale ? Jeune Afrique

Economie

Dossiers

Idées

Jeune Afrique TV

Maghreb & Moyen-Orient

Afrique de l'Ouest

Afrique centrale

Culture

Société

Sport

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3093_600b devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte