Sécurité

Espionnage : les téléphones ultra-sécurisés des présidents africains

Le Sénégalais Macky Sall restrait fidèle à la technologie Blackberry ; l'Ivoirien Alassane Ouattara conserve un vieil appareil Nokia et le Guinéen Alhpa Condé ne se déplace jamais sans trois ou quatre portables.

Très informés des capacités d’espionnage des grandes entreprises du secteur, les chefs d’État du continent tentent de faire de leur téléphone un véritable coffre-fort. Face aux risques d’écoute, chacun s’équipe et redouble de prudence. Tour d’horizon des téléphones de nos présidents et des pratiques de nos politiques.

Espionnage : les téléphones ultra-sécurisés des présidents africains Jeune Afrique

Emploi & Formation

Economie

Dossiers

Idées

Jeune Afrique TV

Maghreb & Moyen-Orient

Afrique de l'Ouest

Afrique centrale

Culture

Société

Sport

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte