Mali

Législatives au Mali : la tentation de l’abstention face au risque du coronavirus

Contrôles sanitaires visant à endiguer le coronavirus côté malien de la frontière avec le Burkina Faso, à Koury le 22 mars 2020.

Ibrahim Boubacar Keïta a décidé de maintenir les législatives du 29 mars, alors que le Mali est désormais confronté à l’expansion rapide du coronavirus. Aller voter ou rester chez soi ? Face au coronavirus, le taux d’abstention risque d’être élevé, malgré les mesures prises par les autorités.

Législatives au Mali : la tentation de l’abstention face au risque du coronavirus Jeune Afrique

Politique

Economie

Société

Culture

Sport

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte