Politique économique

Ngozi Okonjo-Iweala : pour diriger l’OMC, il faut une « femme d’action »

La Nigériane Ngozi Okonjo-Iweala a effectué son grand oral devant les 164 membres de l'Organisation mondiale du commerce (OMC) mercredi 15 juilllet à Genève.

Entrée par surprise dans la course pour le poste de directeur général de l’Organisation mondiale du commerce, l’ancienne ministre nigériane met en avant son profil à la fois politique et financier pour réformer une institution en pleine crise.

Ngozi Okonjo-Iweala : pour diriger l'OMC, il faut une « femme d’action » Jeune Afrique

Entreprises & marchés

Finance

Jeune Afrique TV

Managers

Dossiers

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte