Burundi

[Tribune] Ndayishimiye doit rompre avec l’héritage brutal de Nkurunziza

Des Imbonerakure pourchassent des manifestants de l'opposition, sans en être empêchés par les forces de l'ordre, à Bujumbura, le 25 mai 2015

Les Imbonerakure, la ligue des jeunes du parti au pouvoir, terrorisent depuis trop longtemps la population du Burundi. Le nouveau président Évariste Ndayishimiye doit mettre un terme à leurs exactions.

[Tribune] Ndayishimiye doit rompre avec l’héritage brutal de Nkurunziza Jeune Afrique

Politique

Economie

Société

Culture

Sport

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte