Djibouti

Ports, logistique… À Dijbouti, bientôt la fin du développement « hyperciblé » ?

Le port polyvalent de Doraleh, à Djibouti, peut accueillir des bateaux de plus de 15	000 conteneurs et traiter jusqu’à 9 millions de tonnes de marchandises par an.

Si Djibouti a engagé d’énormes investissements pour renforcer son rôle de carrefour régional, son économie est encore peu diversifiée, maintenant le chômage et la pauvreté à des niveaux élevés.

Ports, logistique… À Dijbouti, bientôt la fin du développement « hyperciblé » ? Jeune Afrique

Politique

Economie

Société

Culture

Sport

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3093_600b devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte