Afrique de l'Est Éthiopie

Éthiopie
Égypte

Barrage de la Renaissance : Félix Tshisekedi n’obtient pas l’accord espéré

Félix Tshisekedi, lors de l’ouverture des discussions entre l’Éthiopie, le Soudan et l’Égypte sur le Grand Barrage de la Renaissance, le 4 avril 2021 à Kinshasa.

Les trois jours de discussions intenses à Kinshasa n’ont pas suffit. L’Égypte, le Soudan et l’Éthiopie n’ont pas trouvé d’accord. Félix Tshisekedi, président en exercice de l’Union africaine, n’est pas parvenu à sortir de l’impasse.

Barrage de la Renaissance : Félix Tshisekedi n'obtient pas l'accord espéré Jeune Afrique

Politique

Economie

Société

Culture

Sport

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA309_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer

Je me connecte