Éthiopie

Privatisations en Éthiopie : et si MTN créait la surprise ?

De g. à d., Michael Joseph (Safaricom), Rob Shuter (MTN) et Alioune Ndiaye (Orange).

Deux leaders des télécoms sont ouvertement candidats à l’acquisition d’une des deux licences que l’Éthiopie entend accorder d’ici à la fin de mars 2020 ; le français Orange et le kényan Safaricom. Mais le sud-africain MTN n’a pas forcément dit son dernier mot.

Privatisations en Éthiopie : et si MTN créait la surprise ? Jeune Afrique

Les dernières actus

Politique

Economie

Société

Culture

Sport

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte