Assurances

Assurances : Axa repart à l’assaut des marchés africains

Si le groupe ne communique plus sur ses revenus continentaux (estimés à 680 millions d’euros environ en 2015), il assure que son chiffre d’affaires a doublé, tandis que le résultat opérationnel a triplé entre 2016 et 2019.

Si le groupe ne communique plus sur ses revenus continentaux (estimés à 680 millions d’euros environ en 2015), il assure que son chiffre d’affaires a doublé, tandis que le résultat opérationnel a triplé entre 2016 et 2019. © Jason Alden/Bloomberg via Getty Images

Après une période d’hésitation sur son avenir continental, le géant mondial se montre plus ambitieux et se lance à l’assaut de nouveaux segments d’activité. Mais la concurrence s’est renforcée et la bataille s’annonce rude.

Pour le géant mondial des assurances, il s’agit d’un malentendu. Non, Axa n’a jamais eu l’intention d’abandonner ses filiales en Côte d’Ivoire, au Cameroun, au Gabon et au Sénégal. Encore moins de quitter le continent. Dont acte. Mais d’où vient alors la méprise, la « rumeur » selon un cadre du groupe dirigé par Thomas Buberl ? Peut-être des signaux envoyés par ce dernier.

En juin 2016, soit trois mois avant son installation officielle dans l’immense bureau de l’hôtel de La Vaupalière, à Paris, occupé pendant seize ans par Henri de Castries, l’ancien du Boston Consulting Group et de Zurich Insurance exposait des positions assez tranchées aux investisseurs. « L’ancienne équation qui pose “marchés émergents” égalent croissance et “marchés matures” égalent stagnation n’est plus vraie. Nous devons donc faire preuve de sélectivité en matière de croissance et voir où nous avons les capacités nécessaires pour croître », expliquait le manager allemand. Un an après sa prise de fonctions, Axa publiait un plan stratégique (« Simplifier pour accélérer ») annonçant un « focus sur moins de pays ».

Thomas Buberl, une autre vision

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

(sans engagement, résiliez à tout moment)

(payez en une fois et profitez de 2 mois offerts !)

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte