Assurances

Assurances : le deal Saham-Sanlam validé par les régulateurs

Les principaux dirigeants de Saham Group : (de g. à dr.) Raymond Farhat, Nadia Fettah et Moulay M’hamed Elalamy. © Nabila El Hadad pour JA

Conclue le 7 mars, la cession du pôle assurances du marocain Saham au géant sud-africain Sanlam a été entérinée à la mi-août par les 26 régulateurs africains concernés.

Le montant de la transaction dépasse un milliard de dollars, ce qui en fait le plus gros deal jamais réalisé dans le secteur en Afrique. Après l’obtention du feu vert de l’autorité de contrôle des assurances et de la prévoyance sociale marocaine, Sanlam a débloqué fin juillet entre 750 et 800 millions de dollars selon le magazine marocain Telquel.


>>> À LIRE – Maroc : pourquoi Saham Assurance baisse en bourse


Grâce à l’acquisation de Saham, Sanlam, qui offre principalement des services d’assurance vie et d’assurance générale en plus de services de crédits aux particuliers et de gestion d’actifs, va bénéficier d’une nouvelle expertise dans les domaines de la santé, de l’assistance et de la tierce gérance. Les ambitions de son patron Ian Kirk ne s’arrêtent pas là. Désormais, le Sud-Africain lorgne les marchés égyptien et éthiopien, même si la priorité immédiate est de digérer cette acquisition pour laquelle Sanlam a levé 490 millions de dollars au travers d’une augmentation de capital.

Fermer

Je me connecte