Politique

Cameroun : dix choses à savoir sur Nabil Njoya, le nouveau sultan des Bamouns

Réservé aux abonnés
Mis à jour le 13 octobre 2021 à 15:23

Nabil Njoya a été présenté à la population le 10 octobre 2021, à Foumban © MABOUP

Le vingtième roi de la dynastie a été présenté au public le 10 octobre, peu après l’inhumation de son père, Ibrahim Mbombo Njoya. Mais qui est Nabil Njoya, 28 ans, choisi parmi 25 princes et princesses ?

1. Dix-sept ans de préparation

Désigné successeur par son père Ibrahim Mbombo Njoya en 2004, Nabil Mbombo Njoya a été initiée dès sa plus tendre enfance aux rites et coutumes du royaume bamoun. Sa jeunesse sera cependant partagée entre la ville de Foumban, dans l’Ouest, et la capitale Yaoundé, où il a été scolarisé chez les pères catholiques du collège Vogt. Après l’obtention de son baccalauréat en 2011, il rejoindra la Saint-John’s University de New York, avant de revenir au Cameroun, où il entamera un cursus d’administrateur civil à l’École nationale d’administration et de magistrature (ENAM) à partir de 2016.

2. Démission

Diplômé de l’Enam en 2018, Nabil Njoya était, quelques temps avant son intronisation, chef de la division juridique auprès des services du gouverneur de la région du Sud. Devenu chef traditionnel, le nouveau sultan est maintenant contraint de se départir de tout engagement civil. Nabil Njoya devrait donc abandonner son bureau d’Ebolowa, dans le Sud, pour définitivement s’installer dans ceux qu’il détient désormais dans le sultanat à Foumban.

La tradition bamoun exige que le nouveau chef trouve une épouse dans les plus brefs délais

3. Célibataire…