Politique

Cameroun : les coulisses de la succession du roi des Bamouns 

Réservé aux abonnés
Mis à jour le 9 octobre 2021 à 12:41

Le sultan Ibrahim Mbombo Njoya, décédé le 27 septembre. © MABOUP

Le nom du nouveau souverain sera dévoilé ce 10 octobre, au lendemain de l’inhumation du sultan Ibrahim Mbombo Njoya. Voici, selon les règles édictées par la tradition, les prétendants au trône.

Le roi est mort, vive le roi ! Le nom du nouveau souverain bamoun sera révélé, ce 10 octobre, tout juste vingt-quatre heures après l’inhumation du sultan Ibrahim Mbombo Njoya, décédé le 27 septembre à Paris. Si la tradition bamoun interdit de spéculer sur ce sujet, les pronostics vont bon train.

Dans le testament dont il a solennellement révélé, il y a trois ans, avoir transmis un exemplaire au président de la République dès 2004, le sultan défunt a désigné un prince qui sera fait roi, ainsi qu’une princesse, sœur consanguine de ce dernier, qui sera son accompagnatrice.

Selon la tradition, ce duo sera choisi parmi les vingt-cinq princesses et princes nés après le 10 août 1992, date marquant le début du règne de Ibrahim Mbombo Njoya.

Deux noms se détachent