Économie

Madagascar : les détails de l’aide française dans les infrastructures

Réservé aux abonnés
Par
Mis à jour le 30 septembre 2021 à 16:24

Dans le centre d’Antananarivo, Analakely, qui voit affluer chaque jour des milliers de commerçants est l’un des quartiers les plus denses de la capitale malgache. © Juliette ROBERT/HAYTHAM/REA

Antananarivo et Paris ont signé deux accords financiers afin d’améliorer les transports publics et l’accès à l’eau et à l’électricité dans la grande Île. Concrètement, quels changements sont attendus ? Et quels autres besoins pressants demeurent ?

Au total, le financement alloué ces dernières semaines par différents organismes français en vue d’améliorer les infrastructures malgaches atteint 150 millions d’euros. Le premier protocole mis en place concerne l’équipement de la capitale Antananarivo d’un téléphérique, et le deuxième la construction d’une centrale hydroélectrique. Les deux accords de financement ont été signés le 20 septembre, moins d’un mois après la finalisation des discussions, le 27 août 2021, à la suite d’un entretien entre le président français, Emmanuel Macron, et son homologue malgache, Andry Rajoelina.

La ligne de téléphérique, longue de 12 km, sera construite par le spécialiste français des téléphériques Poma et Colas(filiale du groupe Bouygues).