Économie

Le français Poma va réaliser le nouveau téléphérique d’Alger

Mis à jour le 8 janvier 2014 à 16:57

L’entreprise française Poma vient de décrocher le contrat de réalisation d’un nouveau téléphérique à Alger. Le projet d’une durée de 18 mois porte sur un montant de 2 milliards de dinars (environ 18,7 millions d’euros).

Le consortium formé par le groupe français Pomagalski (Poma) et l’entreprise algérienne ERBTPH Chaïbi a remporté le projet de réalisation d’un nouveau téléphérique à Alger. Le contrat attribué par l’Entreprise du métro d’Alger (EMA) est estimé à près de 2 milliards de dinars (environ 18,7 millions d’euros) pour un délai d’exécution de 18 mois, indique l’avis d’attribution provisoire publié dans la presse nationale algérienne. Le nouveau périphérique reliera « le quartier de Bab El Oued au Village céleste et à Zghara » a annoncé EMA le 4 janvier.

Lire aussi :

Algérie : le tramway de Ouargla sera construit par deux groupements espagnol et français
Algérie : Alstom et Yapi Merkezi décrochent la réalisation du tramway de Sétif
Le nouveau tramway d’Alger entre en service Alger

7800 appareils installés

Poma est un des spécialistes mondiaux du transport par câble. L’entreprise, basée à Grenoble, a installé plus de 7 800 appareils à travers le monde. Le groupe français est présent en Algérie depuis 1960 et y a réalisé une quinzaine de projets parmi lesquels la construction et la rénovation des quatre téléphériques actuellement en fonction dans la capitale.

En juillet 2013, Poma a décroché le projet de télécabines-téléphériques de Tizi-Ouzou (Kabylie) d’un montant de 50 millions d’euros. Il est réalisé en partenariat avec l’entreprise algérienne Bapiva et sa mise en service en prévue pour juillet 2015.