Politique

Maroc : la garde rapprochée d’Aziz Akhannouch

Aziz Akhannouch lors d'un forum international sur l'Afrique, le 7 octobre 2013 © Hervé Cortinat/OCDE developpment Center/Flickr

Au sein du gouvernement marocain, Aziz Akhannouch, ministre de l’Agriculture, président du Rassemblement national des indépendants (RNI) et patron d’Akwa Group, cohabite de manière orageuse avec les islamistes. Dès 2000, il a ouvert à Fouad Ali El Himma, le conseiller du roi, son carnet d’adresses, où foisonnent les militants de gauche.

• Adil Ziady : président du Groupement des pétroliers du Maroc

Directeur général du pôle carburants et lubrifiants du groupe Akwa, dont l’une des grosses filiales, Afriquia, est une société de distribution de carburants. Les médias locaux le sollicitent souvent sur des questions liées aux prix à la pompe.

• Brahim El Mazned : militant proche de la société civile

Il dispose d’un vaste réseau relationnel dans le Souss, dont il est originaire, comme Akhannouch. Ensemble, ils ont lancé en 2004 le Festival Timitar, consacré à la culture amazighe.

Capture d’écran YouTube

• Salwa Idrissi Akhannouch : fondatrice d’Aksal et épouse du ministre

Fondatrice d’Aksal, premier groupe de produits haut de gamme au Maroc. Fin 2017, elle a lancé une nouvelle marque de cosmétiques au sein de son propre centre commercial, le Morocco Mall de Casablanca – le plus connu du pays.


>>> A LIRE – Le classement Jeune Afrique des 50 femmes d’affaires les plus influentes du continent


• Mohcine Jazouli : ministre délégué chargé de la coopération africaine

Akhannouch aurait suggéré son nom pour ce poste, créé par le roi en janvier. Le cabinet de conseil Valyans, qu’il présidait jusqu’à cette nomination, a épaulé le ministre de l’Agriculture pour concevoir son Plan Maroc vert.

DR

• Brahim Hafidi : président de la région Souss-Massa-Drâa

Émarge au Rassemblement national des indépendants (RNI), où il est devenu un « camarade » en 2016, après qu’Akhannouch en a pris la tête. Ce dernier le côtoie désormais plus souvent que Tariq Kabbage, l’ex-maire socialiste d’Agadir, dont il a longtemps été proche.

Fermer

Je me connecte