Politique

Côte d’Ivoire : les dessous du « pacte Bédié-Gbagbo »

Henri Konan Bédié et Laurent Gbagbo (photos d'archives). © Photomontage: Vincent Fournier/Jeune Afrique / Peter Dejong/AP/SIPA

Lors de leur rencontre, fin juillet à Bruxelles, les deux anciens présidents ivoiriens ont pris une série d'engagements l'un vis-à-vis de l'autre.

Pour accueillir Henri Konan Bédié et ses collaborateurs lors de leurs retrouvailles, le 29 juillet à Bruxelles, Laurent Gbagbo n’a pas lésiné sur les moyens. Il a mis deux limousines à leur disposition et désigné son gendre, Stéphane Kipré, comme accompagnateur.

Dès l’arrivée de ses hôtes, il a montré qu’il avait gardé tout son sens de l’humour malgré ses huit années de prison, plaisantant au sujet de l’alliance qui a lié Bédié au président Alassane Ouattara jusqu’en août 2018. Le ton est resté chaleureux tout au long de la rencontre.

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

(sans engagement, résiliez à tout moment)

(payez en une fois et profitez de 2 mois offerts !)

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte