Politique

La Tunisie a-t-elle demandé à l’UE le dégel des avoirs de Marwan Mabrouk, ex-gendre de Ben Ali ?

Marwan Mabrouk, homme d'affaires et ex-gendre de Ben Ali. © YouTube/Tuniscope.com

La Primature a-t-elle demandé à l'Union européenne (UE) la levée du gel des avoirs de Marwan Mabrouk, homme d'affaires et ex-gendre de Ben Ali ? C'est en tout cas ce que prétend l'ONG I Watch Tunisie. Visiblement embarrassés, les ministères ne se sont pas prononcés officiellement.

L’antenne tunisienne de l’organisation de lutte contre la corruption I Watch a affirmé, jeudi 13 décembre, que le gouvernement tunisien s’était directement adressé à l’Union européenne en novembre pour demander la levée du gel des avoirs de Marwan Mabrouk, homme d’affaires et ex-gendre du chef de l’État déchu Zine el-Abidine Ben Ali. Ses parts au sein d’Orange Tunisie sont l’un des enjeux principaux de la polémique actuelle.

Vous êtes à présent connecté(e) à votre compte Jeune Afrique, mais vous n'êtes pas abonné(e) à Jeune Afrique Digital

Cet article est réservé aux abonnés


Abonnez-vous à partir de 7,99€pour accéder à tous les articles en illimité

Déjà abonné ?

Besoin d'aide

Vos avantages abonné

  1. 1. Accèdez en illimité à l'ensemble des articles sur le site et l'application Jeuneafrique.com (iOs & Android)
  2. 2. Bénéficiez en avant première, 24 heures avant leur parution, de chaque numéro et hors séries Jeune Afrique sur l'application Jeune Afrique Le Magazine (iOS & Android)
  3. 3. Recevez la newsletter économie quotidienne réservée aux abonnés
  4. 4. Profitez de 2 ans d'archives de Jeune Afrique en édition numérique
  5. 5. Abonnement sans engagement de durée avec l'offre mensuelle tacitement renouvelable*

*Service uniquement disponible pour les abonnements à durée libre.

Fermer

Je me connecte