Politique

Tunisie : Slim Riahi « ne peut pas rentrer au pays dans de telles conditions », estime son avocat

L'homme d'affaires tunisien Slim Riahi, en campagne lors de l'élection présidentielle de 2014. © AP/SIPA

Alors que la plainte de Slim Riahi contre Youssef Chahed et plusieurs de ses proches a été déboutée par la justice militaire, l'absence prolongée à l’étranger du secrétaire général de Nidaa Tounes suscite des interrogations. Entre accusations de fuite et complot politique, les hypothèses vont bon train. Décryptage.

Rentrera ? Rentrera pas ? Slim Riahi, secrétaire général du parti Nidaa Tounes, se trouve à l’étranger depuis le 23 novembre dernier. Un séjour prolongé, non sans conséquences. L’administration de la justice militaire a annoncé, lundi 10 décembre dans un communiqué, que la plainte de ce dernier contre le chef du gouvernement et d’autres personnalités pour fomentation de coup d’État avait été classée sans suite.

Vous êtes à présent connecté(e) à votre compte Jeune Afrique, mais vous n'êtes pas abonné(e) à Jeune Afrique Digital

Cet article est réservé aux abonnés


Abonnez-vous à partir de 7,99€pour accéder à tous les articles en illimité

Déjà abonné ?

Besoin d'aide

Vos avantages abonné

  1. 1. Accèdez en illimité à l'ensemble des articles sur le site et l'application Jeuneafrique.com (iOs & Android)
  2. 2. Bénéficiez en avant première, 24 heures avant leur parution, de chaque numéro et hors séries Jeune Afrique sur l'application Jeune Afrique Le Magazine (iOS & Android)
  3. 3. Recevez la newsletter économie quotidienne réservée aux abonnés
  4. 4. Profitez de 2 ans d'archives de Jeune Afrique en édition numérique
  5. 5. Abonnement sans engagement de durée avec l'offre mensuelle tacitement renouvelable*

*Service uniquement disponible pour les abonnements à durée libre.

Fermer

Je me connecte