Culture

Forum mondial de la langue française : la Francophonie compte sur l’Afrique

Abdou Diouf, secrétaire général de la Francophonie.

Abdou Diouf, secrétaire général de la Francophonie. © AFp

Le Forum mondial de la langue française se tiendra du 2 au 6 juillet 2012 à Québec. Pour que cet événement inédit soit le plus représentatif possible, l’Organisation internationale de la francophonie (OIF) a lancé un appel à contribution. En particulier à destination des Africains, qui représentent près de la moitié des 220 millions de francophones.

Le coup d’envoi du Forum mondial de la langue française, qui se tiendra du 2 au 6 juillet 2012 à Québec, a été donné le 5 octobre par Abdou Diouf, secrétaire général de la Francophonie, et Jean Charest, Premier ministre québécois, au siège de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), à Paris.

Pensé par Abdou Diouf et adopté par les chefs d’État et de gouvernement de l’OIF lors du Sommet de Montreux, en octobre 2010, cet événement inédit veut exposer, éprouver et célébrer la langue française dans toute son universalité, sa modernité et sa vitalité… Aussi, pour solliciter les forces vives de la Francophonie, l’OIF a lancé un appel à contribution qui cible prioritairement trois types de contributeurs : les jeunes, les représentants de la société civile et les Africains, appelés à exercer une grande influence sur l’épanouissement et l’avenir de la langue française.

La moitié des francophones en Afrique

En effet, du Maghreb à l’île Maurice, en passant par Kinshasa (première ville francophone au monde par sa population, qui accueillera le prochain Sommet de l’OIF, en octobre 2012), l’Afrique est le continent où le français est le plus parlé. Selon le rapport publié l’an dernier par l’OIF, il est partagé par plus de 220 millions de personnes dans le monde, dont près de la moitié vivent sur le continent africain. Lequel représentera 85 % de ses 715 millions de locuteurs en 2050.

Les ateliers, débats et conférences seront organisés autour de quatre thèmes : l’usage du français dans le monde de l’économie, du travail et de l’éducation ; les références culturelles ; la place de la langue française dans l’univers numérique et du Web 2.0, et la diversité linguistique (le défi de la coexistence du français avec les autres langues). Pendant le Forum, la Fête des cultures accueillera des expositions, rencontres littéraires, jeux, spectacles vivants et autres performances. Côté réflexion et côté animation, le commissariat général chargé de l’organisation (www.forumfrancophonie2012.org) attend donc de pied ferme des propositions jeunes, citoyennes et africaines, de préférence, jusqu’au 30 novembre.
 

Abonné(e) au magazine papier ? Activez gratuitement votre compte Jeune Afrique Digital pour accéder aux contenus réservés aux abonnés.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte