Politique

Arabie saoudite : l’enfance de Mohammed Ben Salmane racontée par son professeur d’anglais

Réservé aux abonnés | | Par
Mis à jour le 30 juin 2020 à 13h59
Mohammed ben Salmane (MBS), le prince héritier saoudien.

Mohammed ben Salmane (MBS), le prince héritier saoudien. © Mandel Ngan/AP/SIPA

Recruté dans les années 1990 pour enseigner l’anglais au futur prince héritier saoudien, Rachid Sekkai décrit un enfant indiscipliné, aux propos effrontés et à la personnalité déjà imposante.

C’est l’une des rares personnes à avoir côtoyé Mohammed Ben Salmane dans son enfance, quand le prince héritier saoudien n’était encore qu’un Saoud parmi tant d’autres. À accepter de témoigner, dans le livre « MBS », du journaliste du New York Times Ben Hubbard, sur ce prince dont la vie précédant l’avènement politique en 2015 est encore largement méconnue.

Nous sommes en 1996 quand Rachid Sekkai, professeur algéro-britannique à la très select école Al-Anjal de Djeddah, reçoit une offre d’emploi inédite. Un prince nommé Salmane ben Abdelaziz, venu passer plusieurs mois dans la ville portuaire saoudienne avec l’une de ses épouses et ses enfants, recherche un professeur d’anglais pour ses enfants.

Celui qui n’est encore « que » gouverneur de la province de Riyad est l’un des fils du fondateur du royaume, le top de la hiérarchie au sein de la famille Saoud. Autant dire que Rachid Sekkai n’hésite pas longtemps avant d’accepter le poste.

MBS l’effronté

Pour apprendre à ces quatre enfants pas comme les autres les rudiments de l’anglais – et du français, sur l’insistance de leur mère – le professeur Sekkai se voit attribuer une voiture avec chauffeur, qui le dépose tous les matins à l’école, avant de l’emmener le soir dans le complexe luxueux qui abrite Salmane et sa famille.

Le premier jour, Rachid Sekkai découvre une série de villas somptueuses « avec des jardins immaculés entretenus par des employés en livrée blanche », passe devant un parking où s’alignent des voitures toutes plus luxueuses les unes que les autres, dont une Cadillac rose, la première qu’il voit de sa vie.

En tant qu’aîné, il avait l’air d’être autorisé à faire ce qu’il voulait »

Puis c’est la rencontre avec trois des quatre petits princes, que le professeur a le plus grand mal à garder concentrés. Lorsque le plus âgé, un pré-adolescent de 11 ans, fait son apparition, tout espoir de poursuivre le cours normalement s’évanouit. C’est la rencontre avec Mohammed Ben Salmane, futur homme fort de Riyad.

« En tant qu’aîné de ses frères, il avait l’air d’être autorisé à faire ce qu’il voulait », se souvient Sekkai. Comme emprunter l’un des talkie-walkies des gardes pour multiplier les « remarques effrontées » sur son professeur pendant le cours, pour le plus grand régal des gardes et de ses petits frères.

Au centre de l’attention

Le professeur n’en est pas moins considéré comme « un vrai gentleman » par la mère des petits princes, comme le lui rapporte un jour Mohammed Ben Salmane, à sa grande surprise. C’est que nous sommes en Arabie saoudite, et la stricte ségrégation sexuelle interdit à l’époque à Rachid Sekkai toute rencontre avec Fahda bint Falah Al Hathleen, l’épouse du prince Salmane. Il comprend alors que la mère des enfants assiste aux cours par le truchement de caméras de surveillance.

Bien que les progrès linguistiques des enfants restent pour le moins limités, le professeur Sekkai se prend d’affection pour MBS et sa « personnalité imposante ». « Dans ce palais, confie Sekkai, il était celui dont tout le monde prenait soin. Il avait l’attention de tout le monde. »

Vingt ans plus tard, cet élève indiscipliné est devenu le numéro 2 du royaume, alors que rien ne laissait présager que le tour de ce prince arriverait un jour. Au moyen d’une politique brutale et inédite pour l’Arabie saoudite, il s’est depuis imposé comme le personnage le plus important du royaume et de la famille royale – après son roi de père.

MBS: The Rise to Power of Mohammed bin Salman de Ben Hubbard, The Duggan Books, 2020.

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3093_600b devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte