JO de Rio : pour la première fois, une athlète américaine voilée participera à la compétition

Ibtihaj Muhammad est la première athlète américaine à participer voilée aux JO. © Christophe Ena / AP / SIPA

Fin janvier, la sabreuse américaine Ibtihaj Muhammad a décroché la médaille de bronze lors de la coupe du monde de la saison à Athènes. Une victoire qui lui ouvre les portes des prochains Jeux Olympiques de Rio de Janeiro. Retour sur le parcours d'une athlète pleine d'ambition.

« L’une de nos athlètes derrière le drapeau rouge, blanc et bleu est une escrimeuse qui porte un hijab ».  Le président des États-Unis lui-même a salué le parcours exemplaire de la sabreuse américaine Ibtihaj Muhammad. Barack Obama avait en effet invité la championne lors d’une visite d’une mosquée à Baltimore la semaine passée et dans un contexte de stigmatisation grandissante des musulmans aux États-Unis.

En 2013, si Ibtihaj Muhammad avait été la première athlète voilée à intégrer l’équipe féminine nationale d’escrime des États-Unis, jamais une athlète américaine voilée n’avait participé aux JO.

Des athlètes du Bahreïn ou encore des Égyptiennes avaient déjà participé aux Jeux Olympiques voilées. On se souvient notamment de la judoka saoudienne Wodjan Ali Seraj Abdulrahim Shahrkhani, éliminée dès le premier tour au JO de Londres en 2012. Pour Ibtihaj Muhammad, Barack Obama espère bien mieux. Il a d’ailleurs déclaré avec humour : « Rapportez-nous la médaille d’or… mais je ne veux pas vous mettre la pression ».

(Cette escrimeuse sera la première athlète américaine à concourir aux JO avec un hijab.)

Une passion qui débute à 13 ans

Médaillée d’argent lors des championnats du monde de 2013 et double médaillée de bronze cette année sur la scène mondiale, Ibtihaj Muhammad, native du New Jersey, est aussi diplômée depuis 2007 en relations internationales et études afro-américaines de l’université Duke.

Son goût pour le combat remonte à ses 13 ans lorsque la jeune talentueuse commence l’escrime au lycée. L’uniforme de ce sport –  qui couvre complètement le corps, a convaincu sa famille. Lors d’une interview donnée à buzzfeed, Ibtijah Muhammad a expliqué que ses parents préféraient un sport qu’elle pouvait pratiquer « en tant que femme musulmane, sans altérer l’uniforme ».

« Rien ne doit pouvoir vous empêcher de réaliser vos rêves, que ce soit votre race, votre genre ou votre religion, je veux montrer que tout est possible avec de la persévérance », a-t-elle estimé sur le site de la Fédération américaine d’escrime.

Cuirasse d’escrimeuse contre tunique élégante

Passionnée de mode, la jeune femme de 30 ans a également lancé sa propre marque : Louella, dédiée entièrement à la femme musulmane. À travers des vêtements humbles et contemporains, Ibtihaj entend montrer que la pratique de sa religion n’exclut pas la possibilité d’être à la pointe de la mode. En très peu de temps, Ibtihaj Muhammad s’est créée une renommée que beaucoup lui envie dans le domaine de la mode en ligne. Une fois encore, elle prouve qu’elle a plus d’une corde à son arc.