Arts

« Prête-moi ton rêve », une exposition itinérante du Maroc à l’Afrique du Sud

« Prête-moi ton rêve » repose sur une ambition : déployer l’art africain sur le continent. © FOUAD MAAZOUZ

Trente artistes majeurs du continent ont confié leurs œuvres pour une exposition itinérante, qui voyagera du Maroc à l’Afrique du Sud en passant par plusieurs capitales africaines.

Tout commence au bord du Djoliba, à Ségou (Mali), au cours d’une conversation informelle entre l’artiste malien Abdoulaye Konaté et le critique d’art ivoirien Yacouba Konaté. « Toutes les origines sont multiples, bien entendu, se souvient ce dernier. Mais nous parlions de création et nous encouragions le Festival sur le Niger de Ségou à s’orienter vers les arts plastiques. Et nous en sommes venus à évoquer un programme de mentorat à travers lequel on demanderait à des artistes confirmés de se déplacer en Afrique pour former des jeunes. »

Il a fallu quelques mois de travail pour que la discussion d’un soir accouche d’un projet concret, mais il existe désormais, porté par la Fondation pour le développement de la culture contemporaine africaine (FDCCA) et intitulé « Prête-moi ton rêve. Exposition panafricaine itinérante ». Un titre poétique et un peu trompeur, puisqu’il s’agit d’un projet dont l’ambition dépasse celle d’une exposition classique – comme le prouvent l’ensemble des événements qui en marquent la première étape, entamée à Casablanca (Maroc) le 18 juin 2019.

Mais « Prête-moi ton rêve » est bien, d’abord, une exposition. Réunis à la Villa d’Anfa (Casablanca) jusqu’à la fin du mois de juillet, trente artistes majeurs du continent exposent chacun une ou deux œuvres emblématiques de leur travail. Il y a là le Sénégalais Soly Cissé, le Camerounais Barthélémy Toguo, le Congolais Chéri Samba, le Ghanéen El Anatsui, le Sud-Africain William Kentridge, la Tunisienne Meriem Bouderbala, l’Algérienne Zoulikha Bouabdellah, la Nigériane Nnenna Okore, le Béninois Dominique Zinkpé, l’Ivoirien Jems Koko Bi et bien d’autres encore. Une dream team équilibrée où hommes et femmes se retrouvent et où l’Afrique sub­­saharienne côtoie l’Afrique du Nord.

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

(sans engagement, résiliez à tout moment)

(payez en une fois et profitez de 2 mois offerts !)

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte