Économie

Marchés financiers : ce qu’il faut savoir sur la future augmentation de capital de la BVMAC

Cette revalorisation s’effectuera grâce à un apport de 5,3 millions d’euros, incluant une augmentation du capital et un prêt subordonné du Fonds de développement de la Cemac. Jeune Afrique vous donne les détails de l’opération envisagée.

Réservé aux abonnés
Par - à Yaoundé
Mis à jour le 2 août 2022 à 17:49

Siège de la Douala Stock Exchange, à Douala. En 2019, elle a fusionné avec la Bourse des valeurs mobilières de l’Afrique Centrale (BVMAC) pour former un seul marché boursier dans la zone Cemac. © Jean Pierre Kepseu pour JA

Les actionnaires de la Bourse des valeurs mobilières de l’Afrique centrale (BVMAC) se réuniront en assemblée générale le 15 septembre, sous la présidence de Henri-Claude Oyima, afin de porter le capital des 6,8 milliards de F CFA actuels à plus de 10 milliards de F CFA (15,2 millions d’euros).

Il s’agira en fait de matérialiser la première des onze recommandations adressées à la bourse régionale par le groupe de travail mis en place par le gouverneur de la Banque des États de l’Afrique centrale (Beac), Abbas Mahamat Tolli, pour coordonner la deuxième phase du processus de fusion des marchés financiers du Cameroun et de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac).

À Lire BEAC : règlement de comptes « à la tchadienne » ?

Prêt subordonné