Extension Factory Builder
22/08/2012 à 09:48
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
La Vierge de la paroisse Notre-Dame de Padoue. La Vierge de la paroisse Notre-Dame de Padoue. © DR

Plusieurs témoins affirment avoir vu une statue de la Vierge Marie pleurer des larmes de sang, dans la paroisse Saint-Antoine-de-Padoue à Moossou, le village natal de Simone Gbagbo, dans la commune de Grand Bassam. Mais l’Église catholique de Côte d’Ivoire reste sceptique.

Moossou, le village natal de l’ex-première dame Simone Gbagbo, incarcérée dans le Nord, a été récemment le théâtre d’un événement insolite. Selon les témoignages de plusieurs fidèles catholiques, la statue de la Vierge Marie, érigée dans l’enceinte de la paroisse Saint-Antoine-de-Padoue aurait pleuré « des larmes de sang », après la célébration de la messe dominicale, le 19 août. Le phénomène a été observé simultanément par plusieurs paroissiens, qui se sont empressés de relayer la nouvelle. Entraînant du même coup une affluence inhabituelle de plusieurs centaines de fidèles vers le site de cette commune de Grand Bassam, près d’Abidjan.

La Vierge aux larmes de sang : un phénomène classique

Sang, huile, ou vraies larmes : beaucoup de statues de la Vierge Marie ont déjà pleuré à travers le monde. Miracles ou supercheries non élucidées, les cas ne sont pas rares. En voici deux parmi les plus célèbres.

- Le 2 Février 1995, une petite statue de la Madone commence à verser des larmes de sang dans le jardin d'une famille de la paroisse Saint-Augustin, à Civitavecchia, un quartier de Rome. Du 2 février au 15 mars, la Vierge pleura quatorze fois devant de nombreux témoins. Les dernières larmes furent versées alors que l’évêque du diocèse, Monseigneur Grillo, tenait la statue dans ses mains. La statuette fut examinée : il s’agissait bien de sang humain et aucun trucage ne fut constaté. Le phénomène surnaturel a été reconnu par l’Église et la « Madone de Civitavecchia » est depuis vénérée par des milliers de pèlerins.

- En janvier 1975, à Akita, au Japon, une religieuse constate que le sol est mouillé autour d’une statue de la Vierge Marie. Elle s'étonne et s’aperçoit rapidement que des larmes d’eau coulent le long de ses joues. En tout, Notre-Dame d’Akita aurait pleuré plus de 101 fois jusqu’en septembre 1985. Le phénomène a été constaté par de nombreux témoins. Ces effusions ont été reconnues par Monseigneur Shojiro Itô, qui, en 1984, a autorisé la vénération de Notre-Dame d’Akita. Benjamin Roger

Mais l’Église catholique de Côte d’Ivoire fait preuve d’une grande prudence, pour ne pas dire plus. «  Le Clergé est sceptique. Nous ne pouvons rien dire pour le moment. Des évènements ont été observés. Nous avons essuyé le visage de la Vierge Marie et le liquide recueilli est en cours d’analyse. Nous avons décidé de fermer l’église et avons posté des vigiles pour surveiller la statue de la Vierge Marie afin d’observer une éventuelle répétition du phénomène », confie à Jeune Afrique un haut membre du Clergé ivoirien.

Sacré-Coeur en sauce

Ce n’est pas la première fois que ce genre d’évènement « miraculeux » survient en Côte d’Ivoire, notamment en période de tensions politiques comme aujourd’hui. En mars 2011, pendant la crise postélectorale, dans un restaurant proche de la caserne de gendarmerie d’Agban, une histoire rocambolesque d’apparition d’une image du Sacré-Cœur de Jésus Christ dans la sauce d’un plat défraye la chronique. Nombre d’abidjanais accourent, mais l’affaire fait long feu - même si elle fait momentanément les comptes de la cuisinière.

Autre exemple parmi d’autres : pendant les combats au cœur du ministère de la défense ivoirienne, en avril 2011, des soldats pro-Gbagbo croient apercevoir un nuage protecteur qui descend du ciel. Un signe rassurant parmi tant d'autres, dont la prolifération en Côte d’Ivoire montre avant tout le grand désespoir des populations après une décennie de troubles.

________

Par Baudelaire Mieu, à Abidjan

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Côte d'Ivoire

Côte d'Ivoire : pourquoi Renard risque de quitter les Éléphants juste avant la CAN

Côte d'Ivoire : pourquoi Renard risque de quitter les Éléphants juste avant la CAN

Approché par Bastia (France, Ligue 1), Hervé Renard, le sélectionneur de la Côte d’Ivoire n’est plus certain de rester à la tête des Éléphants. À cause, s[...]

Côte d'Ivoire : le FPI valide la candidature de Laurent Gbagbo à la présidence du parti

Le comité de contrôle du Front populaire ivoirien (FPI) a validé mercredi la candidature de l'ancien président ivoirien Laurent Gbagbo à la présidence du parti, a appris "Jeune[...]

Armée ivoirienne : la grogne des grognards

D'anciens rebelles intégrés à l'armée, réclamant le paiement d'arriérés de solde, ont lancé un mouvement de protestation. Un message que le gouvernement a reçu[...]

Guillaume Soro : "Blaise Compaoré a évité le pire, et c'est le plus important"

L'ancien chef rebelle ivoirien a longtemps bénéficié des conseils et des largesses de son grand frère burkinabè. Aujourd'hui, Guillaume Soro réagit pour la première fois aux[...]

Côte d'Ivoire : une dizaine de pro-Gbagbo, dont 3 anciens ministres, mettent fin à leur exil au Ghana

Trois anciens ministres de Laurent Gbagbo, Hubert Oulaye, Odette Sauyet et Assoa Adou, ont regagné la Côte d'Ivoire lundi avec d'autres cadres de l'ancien régime, mettant fin à un exil de quatre ans au[...]

La Côte d'Ivoire veut lever 160 milliards de F CFA

L'État ivoirien a entamé la levée de 160 milliards de F CFA (243 millions d'euros) sur le marché de l'Uemoa. Une partie de ces ressources pourrait servir à apurer la solde des militaires[...]

Blaise Compaoré a quitté la Côte d'Ivoire pour le Maroc

L'ancien président burkinabè, Blaise Compaoré, qui a démissionné le 31 octobre avant de s'exiler en Côte d'Ivoire, a quitté Yamoussoukro pour le Maroc.[...]

CAN 2015 : Nigeria out, Côte d'Ivoire, RDC et Guinée in

Le Nigeria, tenant du titre, a été éliminé lors de la dernière journée des qualifications à la CAN 2015, le 19 novembre, au profit du Congo de Claude Le Roy. La RDC a[...]

Livre : le baroud d'honneur de Robert Dulas

Barbouze : un mot que Robert Dulas déteste, mais qui lui colle à la peau. Longtemps, ce pro du renseignement a traîné ses guêtres en Afrique. Aujourd'hui, c'est dans un livre qu'il[...]

Football : la Côte d'Ivoire se qualifie pour la CAN 2015

La sélection ivoirienne de football a obtenu son billet pour la Coupe d'Afrique des nations 2015 grâce à son match nul contre le Cameroun (0-0) mercredi à Abidjan. Les Lions indomptables étaient[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers