Banque

Burkina, Mali, Guinée : Simon Tiemtoré et Bernard Dossongui Koné aux portes de BNP Paribas

Simon Tiemtoré, de Lilium Capital, et Bernard Dossongui Koné, d'Atlantic Financial

Simon Tiemtoré, de Lilium Capital, et Bernard Dossongui Koné, d'Atlantic Financial ©

Cinq mois après avoir annoncé une réflexion stratégique sur la cession de ses parts dans des banques de détail au Burkina Faso, au Mali et en Guinée-Conakry, BNP Paribas entame des négociations serrées avec l’Ivoirien Bernard Dossongui Koné et le Burkinabè Simon Tiemtoré.

Exit donc le groupe Sunu de Pathé Dione – considéré un temps comme favori, et déjà actionnaire de la filiale ivoirienne Bicici – et Coris Bank International (Idrissa Nassa), également intéressé par le dossier. Sunu, associé au capital-investisseur AfricInvest, a jugé l’opération trop coûteuse (100 millions d’euros selon nos informations). Son désistement laisse-t-il le champ libre à Koné Dossongui ? Des sources l’affirment.

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

(sans engagement, résiliez à tout moment)

(payez en une fois et profitez de 2 mois offerts !)

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte