Politique

Le roi de l’eSwatini nomme un Premier ministre novice en politique

Le roi du Swaziland, Mswati III. © Frank Franklin II/AP/SIPA

Le roi du petit royaume africain de l'eSwatini, qui abrite l'une des dernières monarchies absolues de la planète, a nommé samedi son nouveau Premier ministre, un chef d'entreprise novice en politique.

Mandvulo Ambrose Dlamimi, actuel PDG de la branche swazie du géant de la téléphonie mobile MTN, succède à Sibusiso Barnabas Dlamini, décédé fin septembre des suites d’un cancer selon la presse locale.

Bras droit du roi Mswati III, M. Dlamini avait dirigé le gouvernement à deux reprises, de 1996 à 2003 puis de 2008 à 2018.

A l’inverse, Mandvulo Ambrose Dlamimi, la cinquantaine, n’a aucune expérience en politique. Avant de diriger MTN dans l’eSwatini (anciennement Swaziland), il avait occupé le poste de directeur général de la banque Nedbank.

« J’appelle la nation à coopérer et soutenir le nouveau Premier ministre pour la prospérité de la nation », a déclaré le roi Mswati III devant quelque 1.500 de ses fidèles réunis à la résidence royale de Ludzidzini, située à une dizaine de kilomètres de la capitale, Mbabane.

A l’annonce de son nom, le nouveau Premier ministre qui se trouvait dans la foule a été escorté par la police avant d’être présenté aux sujets du monarque.

Le rôle du chef de gouvernement est extrêmement limité dans l’eSwatini, où le roi, en poste depuis 1986, nomme les ministres et contrôle le parlement.

Dans ce pays pauvre et enclavé d’Afrique australe, qui a organisé en septembre des élections parlementaires, les formations politiques ne sont pas autorisées à participer aux scrutins.

Déjà 250 000 inscrits !
NEWSLETTER

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte