Politique

Rwanda : Kwibuka 20, l’année du repentir

| Par Jeune Afrique
Capture d’écran du site Kwibuka 20.

Capture d'écran du site Kwibuka 20. © AFP

Lancée le 7 janvier à Kigali, la campagne Kwibuka 20 (« souviens-toi ») est le point de départ de toute une série de manifestations organisées pour le 20e anniversaire du génocide de 1994, lesquelles culmineront pendant la période de commémoration, du 7 avril au 19 juillet.

La campagne Kwibuka 20 (« souviens-toi ») est l’occasion aussi de rappeler un passé qui ne passe pas encore tout à fait : 772 cas d’apologie du génocide ou de meurtres liés à l’idéologie génocidaire ont ainsi été recensés par la police et la justice rwandaises en 2012-2013, soit une augmentation de 25 % par rapport aux deux années précédentes. Quant à l’opération Ndi umunyarwanda (« je suis rwandais ») lancée il y a six mois à l’initiative de jeunes Hutus et qui vise à encourager leurs aînés à s’excuser auprès des Tutsis pour leur attitude pendant le génocide, elle suscite des réactions mitigées. Dans ce cadre, le Premier ministre Pierre Damien Habumuremyi, le vice-président du Front patriotique rwandais (FPR), le parti au pouvoir, et plusieurs membres du gouvernement ont présenté publiquement leurs regrets pour leur propre passivité en 1994. « Nous ne forçons personne, chacun est libre de soulager sa conscience », précise-t-on à la direction du FPR.

 Vidéo de présentation de l’événement.

>> À lire aussi : Rwanda : l’opposant Faustin Twagiramungu se rapproche des FDLR

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3096_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer

Je me connecte