Extension Factory Builder
03/09/2013 à 14:09
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le mercato s'est achevé le 2 septembre à minuit. Le mercato s'est achevé le 2 septembre à minuit. © AFP, REUTERS

Le mercato s’est achevé lundi 2 septembre à minuit, dans la plupart des pays. Certains joueurs africains, renommés ou non, en ont profité pour déménager, parfois pour se relancer. "Jeune Afrique" a retenu dix transferts réalisés avant la date butoir.

 

 

 

 

Samuel Eto’o (Cameroun), de l’Anzhi Makhachkala (Russie) à Chelsea (Angleterre)

Pendant deux ans, Samuel Eto’o a été le footballeur le mieux payé du monde, avec un sympathique salaire de 20,5 millions d’euros par an. Mais cet été, Suleiman Kerimov, le propriétaire de l’Anzhi, a décidé de réduire la voilure et de se séparer de (presque) tous ses gros contrats. Avec ses revenus princiers, le Camerounais savait à quoi s’attendre. Son nom à circulé à Monaco et à l’Inter Milan, mais c’est finalement à Chelsea, un club appartenant à un autre milliardaire russe (Roman Abramovich) et évoluant dans un championnat nouveau pour lui qu’Eto’o s’est engagé pour un an. Il y a retrouvé José Mourinho, son ancien entraîneur en Italie. En Angleterre, il touchera nettement moins qu’en Russie (6 millions d’euros + 2 millions de bonus). Largement de quoi manger à sa faim, même si Londres est une des villes les plus chères de la planète…

 

Dieumerci Mbokani (RDC), d’Anderlecht (Belgique) au Dynamo Kiev (Ukraine)

L’ancien attaquant du TP Mazembe a choisi l’Ukraine, alors que des clubs anglais s’intéressaient à lui. L’international congolais, meilleur buteur du championnat belge en 2012-2013 avec Anderlecht – qui au passage a récupéré 5 millions d’euros d’indemnité de transfert – n’avait pas vraiment fait d’étincelles lors de ses passages à Monaco puis à Wolfsburg (2010-2011). Cette fois-ci, avec 5 buts en championnat et 1 en Ligue Europa, "Dieu" a démarré sur ses bases belges.
Marouane Chamakh (Maroc), d’Arsenal (Angleterre) à Crystal Palace (Angleterre)Après avoir ciré le banc de touche d’Arsenal, où il était arrivé en juin 2010 en provenance de Bordeaux, et celui de West Ham, où les Gunners l’avaient prêté en janvier dernier pour six mois, Chamakh, qui a entre-temps perdu sa place en sélection, s’est enfin décidé à redonner du sens à sa carrière et à diminuer un peu ses émoluments. Mais comme le Marocain est du genre casanier, c’est toujours à Londres qu’il exerce sa profession. À Crystal Palace plus précisément, un promu au CV nettement moins rutilant que celui d’Arsenal. Et qui a fait signer à l’ancien bordelais un contrat d’un an. On n’est jamais trop prudent…

Saphir Taïder (Algérie), de Bologne (Italie) à l’Inter Milan

Il y a un peu plus de deux ans, il jouait encore à Grenoble, alors en Ligue 2. Aujourd’hui, Saphir Taïder est un joueur de l’Inter Milan. Le club lombard, convaincu par les deux bonnes saisons de ce jeune milieu de terrain de 21 ans, l’a engagé pour quatre ans, faisant de lui le deuxième international algérien de son effectif avec Ishak Belfodil, acheté à Parme. Saphir Taïder, qui est désormais international algérien, aurait pu choisir de jouer pour la Tunisie. Comme son frère aîné Nabil, aujourd’hui à Parme…

 

 

 

Pierre-Emerick Aubameyang (Gabon), de Saint-Etienne (France) au Borussia Dortmund (Allemagne)

L’attaquant gabonais aurait pu gagner beaucoup d’argent en signant en Russie. Mais P-E. Aubameyang a privilégié le challenge sportif à l’opération financière en signant un contrat de cinq ans avec le finaliste de la dernière Ligue des champions. Auteur de 19 buts la saison dernière avec Saint-Étienne, PEA en est déjà à trois en quatre journées de Bundesliga, dans un club où il doit subir la concurrence de l’international polonais Robert Lewandowski. Dommage pour lui que le Gabon soit quasiment éliminé de la course à la Coupe du monde 2014…

 

 

Wilfried Bony (Côte d’Ivoire), de Vitesse Arnhem (Pays-Bas) à Swansea City (Angleterre)

La saison dernière, Bony avait inscrit 31 buts en 30 matches avec Arnhem. On ne sait pas si l’Ivoirien fera aussi bien cette saison avec Swansea City – un club gallois qui joue en Premier League anglaise – mais les Britanniques, qui ont dépensé 13,9 millions d’euros pour l’attirer chez eux, aimeraient bien que l’Abidjanais justifie l’investissement. Pour l’instant, Bony, qui représente le plus gros transfert de l’histoire des Swans, a déjà marqué une fois en championnat et une autre en Ligue Europa.

 

 

 

Nabil Ghilas (Algérie), de Moreirense (Portugal) au FC Porto (Portugal)

Cet ex illustre inconnu de 23 ans, né à Marseille et qui n’a connu en France que Saint-Marcel puis Cassis-Carnoux, a du s’expatrier au Portugal pour sortir de l’anonymat. Pendant trois ans à Moreirense, un obscur club lusitanien de Division 2, qui le prêta même à Vizela, en Division 3, pour faire rentrer le métier. La saison dernière, ses 17 buts ont tapé dans l’œil du FC Porto, et Nabil Ghilas y a signé un contrat de trois ans et Moreirense a récupéré entre 5 et 7 millions d’euros. Et il faudra en débourser 30, montant de sa clause libératoire,  pour débaucher l’international algérien…

 

 

Kolo Touré (Côte d’Ivoire), de Manchester City (Angleterre) à Liverpool (Angleterre)

À City, il fût contrôlé positif lors d’un contrôle antidopage (2011), champion d’Angleterre (2012), capitaine très bien payé, et enfin relégué sur le banc des remplaçants. En fin de contrat chez les Citizens en juin dernier, Kolo a retrouvé un job, pas très loin de Manchester. Plus précisément à Liverpool, un grand d’Angleterre un peu nostalgique de son glorieux passé, ce qui était un peu le cas de Manchester City à son arrivée.

 

 

 

Gervinho (Côte d’Ivoire), d’Arsenal (Angleterre) à l’AS Roma (Italie)

Ses deux saisons à Arsenal n’ont pas été une franche réussite, et il a quitté l’Angleterre un peu amer, déçu qu’Arsène Wenger, le coach des Gunners, ne lui ait pas fait davantage confiance. À l’AS Roma, qui a déboursé 8 millions d’euros pour le faire venir dans la ville Éternelle, l’Ivoirien devrait trouver une oreille plus attentive, puisqu’il sera dirigé par Rudi Garcia, un autre français, qu’il a connu au Mans, puis à Lille.

 

 

 

Ryad Boudebouz (Algérie), de Sochaux (France) à Bastia (France)

Certaines rumeurs, parfois répandues par des agents, annonçaient un intérêt de l’Inter Milan, de clubs russes fortunés ou d’équipes anglaises de seconde zone. Ryad Boudebouz, qui avait refusé une offre d’Al-Jaish (Qatar), va finalement rester en France, puisqu’il a signé 3 ans en Corse. Sportivement, passer de Sochaux à Bastia n’est pas vraiment une promotion. Et Sochaux qui espérait récupérer environ 3 millions d’euros dans l’affaire, devra se contenter du tiers, plus quelques bonus. Les temps sont durs…
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

International

France : arrestation au Burundi du frère de l'agresseur de policiers à Joué-lès-Tours

France : arrestation au Burundi du frère de l'agresseur de policiers à Joué-lès-Tours

Les services de renseignement burundais ont annoncé lundi avoir arrêté à Bujumbura le frère de Bertrand "Bilal" Nzohabonayo, le français d'origine burundaise abattu samedi en Fr[...]

SOS Fifa

Fifa : un sigle qui sent de plus en plus le soufre. Principale institution sportive mondiale, avec le Comité international olympique (CIO), la Fédération internationale de football association[...]

France : l'agresseur des policiers de Joué-lès-Tours affichait le drapeau de l'EI sur Facebook

Jeune homme au physique athlétique, l'agresseur des policiers de Joué-lès-Tours abattu samedi par les forces de l'ordre s'était récemment converti à l'islam, affichant sur son compte[...]

États-Unis : le couple Obama parle de son expérience du racisme

Dans un entretien publié mercredi sur le site du magazine "People", le président américain, Barack Obama, et son épouse, ont révélé quelques actes de racisme ordinaire[...]

États-Unis : 70 ans après son exécution, un Africain-Américain de 14 ans innocenté

Une juge de Caroline du Sud vient d'annuler la condamnation à mort de George Stinney, un afro-américain de 14 ans exécuté le 16 juin 1944 dans une prison de Columbia pour le meurtre supposé de[...]

Irak : gros revers pour l'État islamique

Plusieurs chefs du groupe État islamique en Irak ont été tués récemment dans des frappes aériennes américaines dans le nord de l'Irak, où des combattants kurdes ont[...]

Diaspora : Consuelo Cruz Arboleda, Africaine-Sud-Américaine

Depuis presque dix ans, cette Colombienne installée à Madrid coordonne le groupe afro-socialiste au sein du Parti socialiste ouvrier espagnol.[...]

États-Unis : torture sans limites pendant la présidence de George W. Bush

Durant la présidence de George W. Bush, sous couvert de guerre contre le terrorisme, la CIA a eu recours à la torture. Avec une cruauté sans bornes, selon un rapport accablant du Sénat[...]

Benjamin Stora : "La France peine à se voir comme une nation construite par ses migrants"

Entretien avec le patron de la Cité nationale de l’histoire de l’immigration, l'historien français Benjamin Stora.[...]

Oubliez le McDo, à Paris, les fast-foods africains passent à l'offensive !

En quelques années, le marché de la restauration rapide en France a vu venir de nouveaux acteurs, les fast-foods africains. Malgré la frilosité des banques à les aider, certains ont réussi[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers