Extension Factory Builder
07/08/2013 à 09:36
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Des listes électorales à Kidal, lors du premier tour de la présidentielle. Des listes électorales à Kidal, lors du premier tour de la présidentielle. © AFP

À Kidal, au nord du Mali, aucun des deux candidats qualifiés pour le second tour de la présidentielle, Soumaïla Cissé et Ibrahim Boubacar Keïta, ne suscite l'enthousiasme de la population. Dans le fief des Touaregs, les manifestations pro-rebelles se succèdent dans un climat toujours tendu.

Si à Bamako, l'ambiance est à la négociation d'alliances autour de Soumaïla Cissé et d'Ibrahim Boubacar Keïta en vue du second tour de la présidentielle, prévu le 11 août, Kidal, elle, la ville symbole de la division du pays, vit toujours à l'heure de la contestation.  Mardi 6 août, des dizaines de jeunes et des femmes ont organisé une nouvelle marche de soutien aux rebelles touaregs du Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA).  « Ils ont remis une lettre à la force Serval et à la Minusma pour demander la libération de détenus touaregs à Bamako », dit le gouverneur de la région Adama Kamissoko, à Kidal.

C'est déjà dans un climat tendu que le premier tour a eu lieu, le 28 juillet. Beaucoup d’électeurs n’ont pas réussi à trouver leurs bureaux de vote, tandis que d'autres, notamment ceux de localités éloignées telles Tin-Essako, n’ont pas fait le déplacement en cette période de ramadan et d'hivernage.

Très faible participation

Autre difficulté : les réticences culturelles des Touaregs à se soumettre à certaines mesures de sécurité imposées par la Minusma (force onusienne) aux abords des bureaux de vote. « Ils n’aiment pas être fouillés en public et enlever leur turban. Ce qui fait que beaucoup sont restés à la maison », explique un responsable de l’administration malienne à Kidal. Conséquence : un très faible taux de participation au premier tour (12,24%).

En ira-t-il autrement pour le second ? Jusque là, rien ne permet de le dire. « Ici, on prépare plutôt la fête de l’Aïd el-Fitr [qui marque la fin du ramadan, le 7 ou le 8 août, ndlr], dit Rhissa Ag Abidine, un jeune Kidalois. Rien ne montre qu'on est en période d’élection »,  poursuit-il. «  Il n’y a pas de campagne présidentielle, confirme Sidi Mohamed Ag Natt, un autre jeune de Kidal. On ne sait pas qui est le meilleur entre Soumaila Cissé et IBK, mais les gens parle beaucoup du second comme favori. »

Éducation électorale

Comme les jeunes, qui passent beaucoup de temps à manifester quand ils ne restent pas à l'ombre pour jeûner, les notables de Kidal prennent une certaine distance avec l'élection. Une fausse indifférence qui n'empêche pas les autorités gouvernementales de travailler d’arrache-pied à gommer les erreurs du premier tour. « Nous avions par exemple affiché les listes d’électeurs quatre jours avant le scrutin. Or beaucoup ont été arrachées par le vent. Cette fois, nous allons les placarder la veille du vote, le samedi. Nous éduquons aussi les gens sur la bonne manière d’utiliser l’encre afin d’éviter les bulletins nuls », explique le gouverneur, Adama Kamissoko.

___

Baba Ahmed

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Mali

Réchauffement climatique : la carte des 15 lieux les plus menacés d'Afrique

Réchauffement climatique : la carte des 15 lieux les plus menacés d'Afrique

À l'occasion du sommet sur le climat à New York organisé le 23 septembre par le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, "Jeune Afrique" publie sa carte des 15 lieux les plus me[...]

Mali : l'État veut mieux encadrer l'orpaillage illicite

Troisième pays du continent producteur d’or après l’Afrique du Sud et le Ghana, le Mali tente de contrôler l'activité de ses orpailleurs traditionnels qui prolifèrent dans le pays.[...]

Mali : cinq Casques bleus tchadiens tués par l'explosion d'une mine

Cinq soldats tchadiens de la Minusma ont été tués jeudi par l'explosion d'une mine au passage de leur véhicule, près d'Aguelhoc, dans le nord du pays. L'attentat a également fait[...]

Justice : Tournaire, Sarkozy, Bolloré et... la Côte d'Ivoire

Serge Tournaire l'Africain ? Le juge français qui enquête sur un financement présumé de Sarkozy par Kadhafi pour la campagne présidentielle de 2007 s'intéresse de plus en plus au continent.[...]

Pékin va financer le chemin de fer Bamako-Conakry

Parmi les accords négociés entre la Chine et le Mali figurent la construction de la très attendue ligne de chemin de fer entre Bamako et Conakry (8 milliards de dollars), ainsi que la renovation de la ligne[...]

Mali : un soldat tchadien de la Minusma tué près d'Aguelhoc

Un Casque bleu tchadien de la Minusma a été tué et quatre autres blessés dimanche par l'explosion d'une mine au passage de leur véhicule près d’Aguelhoc, dans[...]

Mali : IBK rafle la mise en Chine

En voyage en Chine du 8 au 13 septembre, le président malien, Ibrahim Boubacar Keïta, a fait le plein de contrats. Et repart avec des promesses à hauteur de 10 milliards de dollars.[...]

CAN 2015 : le Cameroun écrase la Côte d'Ivoire, l'Algérie s'impose sur le fil

Large victoire pour le Cameroun mercredi, à Yaoundé, contre la Côte d’Ivoire (4-1) lors des éliminatoires de la CAN 2015. De son côté, l'Algérie s'est imposé 1 à[...]

Crise malienne : incontournable Alghabass Ag Intalla

Alghabass Ag Intalla, secrétaire général du Haut Conseil pour l'unité de l'Azawad (HCUA), ne participe pas aux pourparlers d'Alger, alors même qu'il est à l'origine de l'idée[...]

Exclusif. Dioncounda Traoré retire sa candidature au poste de secrétaire général de l'OIF

D'un commun accord avec IBK, l'ancien président malien par intérim a décidé de se retirer de la course au secrétariat général de l'OIF, afin de ne pas compromettre les autres[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Buy VentolinBuy Antabuse Buy ZithromaxBuy Valtrex