Africa Stop Ebola : des artistes africains se mobilisent contre Ebola

Par Jeune Afrique

Des artistes africains se mobilisent en chanson contre Ebola. © AFP

Plusieurs artistes africains de renommée internationale ont uni leurs voix dans la chanson "Africa Stop Ebola" afin de sensibiliser les populations locales aux risques de propagation du virus.

"Ebola, ce n’est pas bon, allez voir le médecin". Dans une chanson pédagogique intitulée "Africa Stop Ebola", de célèbres artistes africains, tels que les Maliens Amadou et Mariam, Salif Keita, le Guinéen Mory Kanté ou encore l’Ivoirien Tiken Jah Fakoly, diffusent leurs conseils en chanson pour sensibiliser les populations locales sur la façon "d’arrêter la propagation du virus" en Afrique, selon un communiqué du collectif.

La chanson a été enregistrée en deux versions : l’une entièrement en français et l’autre avec des couplets utilisant les "langues vernaculaires des régions concernées en Afrique" (malinké, lingala, bambara, soussou) pour "s’assurer que le message soit entendu quel que soit le niveau d’alphabétisation et d’éducation de la population". Le titre sera notamment distribué aux stations de radio à travers le continent.

Une chanson pédagogique

La chanson, qui se veut avant tout pédagogique, incite notamment à faire confiance aux services de santé, avec des paroles comme : "Dès que vous avez les symptômes, envoyez chercher les médecins". Elle rappelle aussi des messages d’hygiène comme "Lavez-vous régulièrement les mains et évitez de serrer la main d’autrui" ou "Ne touchons pas nos malades, ne touchons pas nos mourants".

Les chanteurs clament un message positif – "Ebola (…), nous te vaincrons" – et rappellent que "l’Afrique a besoin du vaccin pour se soigner".

> > Lire aussi : Côte d’Ivoire : "Stop Ebola", un clip pour lutter contre le virus

La fièvre hémorragique Ebola a dépassé la barre des 10 000 cas, avec 4 922 morts, selon le dernier bilan publié samedi 25 octobre par l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Sur les huit pays touchés, les trois les plus fortement atteints sont la Guinée, le Liberia et la Sierra Leone.

(Avec AFP)