Politique

Arabie saoudite : la garde rapprochée de Mohammed Ben Salman

Le prince héritier saoudien Mohammed Ben Salman.

Le prince héritier saoudien Mohammed Ben Salman. © Mandel Ngan/AP/SIPA

Le prince saoudien a joué les maîtres de cérémonie lors du « Davos du désert », à Riyad (29-31 octobre). Après avoir écarté l’héritier du trône, en 2017, le fils du roi Salman place ses hommes. S’il privilégie la tribu des Soudaïris – celle de sa grand-mère – « MBS » s’entoure aussi d’une élite technocratique et nationaliste.

• Badr Ben Abdallah Ben Mohammed Ben Farhan Al Saoud

Nommé en 2018 ministre de la Culture, un poste créé pour lui. Influent dans les milieux d’affaires. Servirait d’intermédiaire à MBS pour acquérir des œuvres d’art, la culture permettant au prince de se rapprocher des capitales occidentales, notamment de Rome et de Paris.

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

(sans engagement, résiliez à tout moment)

(payez en une fois et profitez de 2 mois offerts !)

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte