Dossier

Tunisie : en quête de confiance

Loué pour le succès de sa transition démocratique, le pays n’a guère été soutenu sur le plan financier. Et sa situation économique est désormais très difficile. Pour accélérer la reprise, les 29 et 30 novembre, il organise une conférence internationale destinée à rassurer et à réveiller les investisseurs.

Tunisie

La Tunisie en quête d’investissements pour conjurer une situation économique difficile

C’est le rendez-vous de la dernière chance. La conférence internationale d’appui au développement économique, social et durable Tunisia 2020, qui se tiendra à Tunis les 29 et 30 novembre, doit faire oublier les déceptions du sommet du G8 de Deauville, en juin 2011, et de l’« Invest in Tunisia: Start-up Democracy Conference », organisée à l’initiative du gouvernement de Mehdi Jomâa, en septembre 2014.

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ? Identifiez-vous >

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital

Puis 9,99€/mois, sans engagement

Payez une fois par an et profitez à chaque fois de 2 mois offerts !

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • Votre numéro spécial Jeune Afrique en version numérique
  • D'analyses
  • D'informations exclusives
  • De débats
  • D'historique (2 ans d'archives)
  • D'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • De formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)