Le transport du coton africain est assuré par la flexibilité des services de MSC

Présent en Afrique depuis plus de 50 ans, MSC fournit un service complet aux entreprises qui exportent du coton d’Afrique vers les principaux pays importateurs mondiaux, dont la Chine et l’Inde. Nos équipes d’experts locaux prennent en charge l’intégralité du processus d’expédition, de l’enlèvement à la livraison.

MSC_Agrobusiness_Picture1

Regardez autour de vous, et vous verrez probablement un article en coton quelque chose en coton. Des tapis  aux rideaux, des  t-shirts  aux serviettes, ce matériau naturel doux fait désormais partie de la vie quotidienne  – et  c’est l’un des produits les plus échangés au monde. Mais saviez-vous qu’environ 15% des exportations mondiales de coton  proviennent d’Afrique?

En effet, le coton africain est particulièrement recherché en raison de sa grande qualité. La raison est simple : « l’or blanc » de l’Afrique est cultivé et cueilli presque exclusivement à la main par de petits agriculteurs utilisant des techniques de culture traditionnelles. Les grandes plantations, communes dans d’autres parties du monde, sont encore relativement rares.

Le coton à l’échelle du continent

L’Afrique de l’Ouest comptabilise près de 75 % de la production totale de coton produit sur le continent. La majeure partie est exportée vers l’Asie, notamment vers le Bangladesh, le plus grand importateur mondial de coton, afin d’être utilisée dans la fabrication de textiles. Cependant, la demande de coton augmente également dans d’autres industries et régions. Par exemple, les agriculteurs européens importent de plus en plus de tourteaux de coton pour nourrir le bétail.

 


Les trois principaux producteurs africains de coton en 2020[1]

Bénin: 696 000 tonnes

Mali : 648 000 tonnes

Côte d’Ivoire : 480 000 tonnes


Une culture saisonnière sensible

Le climat africain est idéal pour produire du coton, qui aime la chaleur et nécessite environ 200 jours de soleil par an pour pousser. Les volumes de production annuels fluctuent en fonction des températures et des précipitations, et la saison des récoltes varie considérablement d’un pays à l’autre. En Zambie, par exemple, la récolte dure généralement neuf mois, tandis qu’au Mozambique, elle peut être plus brève et ne durer que quatre mois.

Par ailleurs, le coton est une matière délicate qui requiert des soins particuliers à chaque étape : la récolte, le séchage, l’égrenage (séparation des fibres et des graines à l’aide d’une machine), la mise en balles, le chargement et le transport.

Il est donc important de faire appel à un partenaire logistique flexible et compétent pour transporter le coton sur de longues distances. Fort de plus de 50 années d’expérience dans le transport, MSC sait comment préserver ce précieux produit tout au long de son voyage. Nous fournissons aux exportateurs, courtiers, importateurs et transitaires spécialisés dans le coton des services globaux dans le domaine des transports et de la logistique.

MSC_Agrobusiness_Picture2

 


Le saviez-vous ?

  1. Le Bangladesh, la Chine, l’Inde, l’Indonésie, le Pakistan et la Thaïlande sont les principaux pays importateurs mondiaux de coton.[2]

  2. Plus de 25 millions de tonnes de coton sont produites dans le monde chaque année.

  3. Le coton est cultivé dans plus de 100 pays.

  4. Environ la moitié de tous les textiles sont fabriqués à partir de coton.

  5. Les êtres humains cultivent le coton depuis plus de 5 000 ans.

  6. Le coton est la seule fibre qui devient plus résistante lorsqu’elle est mouillée !


Votre partenaire pour la livraison du coton

Chaque année, MSC expédie entre 10 et 13 000 EVP (équivalent vingt pieds) de coton de l’Afrique vers l’Asie, et au-delà. Nos équipes locales sont présentes dans 40 pays africains et nous savons exactement comment amener votre cargaison vers sa destination finale en parfait état, en exploitant au mieux le vaste réseau intérieur de MEDLOG, la branche logistique de MSC.

Aperçu des services de MSC

  1. Une liaison hebdomadaire entre l’Afrique de l’Ouest et le Bangladesh (via Colombo) avec le service MSC Inde-Afrique
  2. Des liaisons directes vers la Chine, l’Indonésie et la Malaisie (via Singapour) avec le service Africa Express
  3. Des équipes spécialisées dans l’expédition du coton au Bénin, au Mali, en Côte d’Ivoire, au Burkina Faso, au Nigeria, au Zimbabwe, en Tanzanie et en Ouganda
  4. Disponibilité des conteneurs 24h/24 et 7j/7
  5. Des terminaux appartenant à MSC à San Pedro (TSP – Terminal San Pedro) et Lomé (LCT – Lomé Container Terminal)
  6. Une intégration parfaite avec les solutions routières, ferroviaires et logistiques de MEDLOG
  7. Six ports d’escale pour le transport du coton : Abidjan, Cotonou, Dakar, Djibouti, Mombasa, Port Soudan

Nous nous adaptons à vos besoins

MSC s’attache à connaître parfaitement les besoins spécifiques de chaque client et à créer des solutions sur mesure pour chaque chaîne d’approvisionnement. Notre équipe expérimentée est présente à toutes les étapes : par exemple, elle fournit des informations sur les procédures spécifiques à chaque pays et des conseils sur le type de conteneur à utiliser. Nous contribuons également à la préparation de votre cargaison pour le chargement, et nous effectuons des inspections régulières pour nous assurer que nos conteneurs restent propres, frais et secs.

Travailler ensemble pour un avenir meilleur

Chez MSC, le développement durable fait partie intégrante de tout ce que nous faisons et se retrouve également dans nos activités de transport maritime du coton. Nous investissons dans les technologies écologiques de dernière génération pour minimiser l’impact environnemental de nos activités sur les terres, les océans et les populations. Nous continuons à explorer et à tester une série de technologies et de carburants alternatifs, en plus des améliorations significatives de l’efficacité énergétique de notre flotte. »

Visitez msc.com/cotton pour en savoir plus sur les solutions que MSC peut vous apporter en Afrique et au-delà.

[1] Source : USDA (Ministère de l’Agriculture des États-Unis)

[2] Source : Centre du commerce international (CCI)

Contenu sponsorisé