Économie

Le port d’Abidjan se muscle pour capter le lithium malien

La prochaine entrée en production des gisements de Leo Lithium et de Kodal Minerals au Mali suscite la convoitise du terminal minéralier ivoirien, qui s’est déjà assuré le premier de ces marchés.

Réservé aux abonnés
Par - à Abidjan
Mis à jour le 23 janvier 2023 à 11:51

Le terminal minéralier du Port autonome d’Abidjan est géré depuis 2018 par Sea Invest. © Nabil Zorkot.

Les chantiers se poursuivent sur le port autonome d’Abidjan, la première porte d’entrée de la Côte d’Ivoire. Au terminal minéralier, concédé au belge Sea Invest en 2018, des travaux sont en cours pour augmenter la capacité de stockage et d’exportation. Objectif : passer de 200 000 à 300 000 tonnes de stockage en simultané d’ici à neuf mois afin de permettre d’exporter plus de 3 millions de tonnes de minerais par an.

À Lire Lithium : RDC, Mali, Zimbabwe… Qui va profiter de la ruée vers le nouvel or africain ?