Extension Factory Builder
16/01/2013 à 17:25
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Bénin: la directrice d'une chaîne privée condamnée pour offense au chef de l'Etat Bénin: la directrice d'une chaîne privée condamnée pour offense au chef de l'Etat © AFP

La directrice d'une chaîne de télévision privée béninoise a été condamnée mercredi à trois mois de prison ferme pour offense au chef de l'Etat Thomas Boni Yayi après avoir diffusé une conférence de presse critiquant des employés du palais présidentiel.

Berthe Cakpossa, directrice de la chaîne Canal 3, avait diffusé en septembre l'intégralité d'une intervention de Lionel Agbo, ancien porte-parole de M. Boni Yayi, devant la presse béninoise, lors de laquelle celui-ci accusait une partie des proches collaborateurs du président d'être corrompus.

"Berthe Cakpossa est condamnée à trois mois de prison ferme et 500. 000 francs CFA (762 euros) d'amende", a déclaré le juge Ulrich Gilbert Togbonon à l'issue du procès, ajoutant que Mme Cakpossa devrait aussi remettre un franc symbolique "en guise de dommages et intérêts pour M. Boni Yayi".

La directrice de Canal 3, qui n'a pas assisté à son procès, a deux semaines pour faire appel de cette décision, a précisé M. Togbonon.

M. Agbo, qui fait l'objet d'une double plainte pour offense au chef de l'Etat et pour diffamation, devait également être jugé mercredi mais le verdict a été repoussé au 23 janvier.

Lors de la conférence de presse qu'il a donnée en septembre, M. Agbo avait déclaré: "Dans ce palais (présidentiel) que je connais, il y a des hommes et des femmes qui ont fait fortune; un petit groupe est devenu milliardaire, et le chef de l'état sait que je sais qu'il sait. . . "

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Dernière Minute

Toutes les dépèches