Extension Factory Builder
29/05/2013 à 12:15
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
L'action seins nus devant le Palais de Justice de Tunis, le 29 mai. L'action seins nus devant le Palais de Justice de Tunis, le 29 mai. © Capture d'écran Youtube/Nawaat

Trois militantes Femen ont été interpellées dans la matinée du mercredi 29 mai après une action seins nus devant le Palais de Justice à Tunis. Cette première action dans un pays arabe visait à soutenir Amina, la Femen tunisienne détenue en prison depuis une dizaine de jours.

Lundi matin, trois Femen ont protesté seins nus devant le Palais de Justice à Tunis pour soutenir Amina, la Tunisienne arrêtée il y a dix jours à Kairouan pour port d'un spray lacrymogène et profanation d'un cimetière, actes pour lesquels elle sera jugée demain, jeudi 30 mai. Amina s'était surtout rendue célèbre il y a quelques semaines pour avoir posté sur des photos d'elle seins nus sur Internet.

Face à de nombreux journalistes, les trois jeunes femmes, deux Françaises de 23 et 27 ans et une Allemande de 19 ans, ont hurlé « Free Amina » et brandi des pancartes avec des slogans féministes. D'après l'AFP, elles ont été interpellées sans ménagement par les policiers qui les ont traînées à l'intérieur du tribunal.

Cette première action sein nu, marque de fabrique de l'association féministe, est la première du genre dans un pays arabe. « Nous avons franchi l'étape de la nudité et nous n'allons pas nous arrêter là, assène fièrement Inna Shevchenko, leader des Femen en France. Nous voulons être le détonateur d'un 'printemps des femmes' dans le monde arabe. » D'après elle, cette opération coup de poing a été soigneusement préparée dans le local de l'organisation à Paris, pendant une semaine, dans le plus grand secret.

Les trois activistes ont pris l'avion hier pour Tunis. Militantes de longue date, elles avaient participé à plusieurs actions seins nus, du Vatican à Davos en passant par Paris. Une des Françaises avait notamment pris part aux protestations visant le président tunisien, Moncef Marzouki, à l'Institut du monde arabe, à Paris, le mois dernier.

« Maintenant qu'elles ont été arrêtées par la police, la décision judiciaire sur leur sort va être hautement politique, souligne Inna Shevchenko. On est prêtes à tout et on réagira en tant que Femen, avec d'autres actions. » En Tunisie, l'attentat à la pudeur est passible de six mois de prison ferme. L'affaire est d'autant plus compliquée qu'elle concerne trois ressortissantes étrangères.

___

Benjamin Roger

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Article suivant :
France : lancement de la saison sud-africaine

Article pr�c�dent :
Égypte : le tag de la discorde

Réagir à cet article

Tunisie

Armée tunisienne : la grande désillusion

Armée tunisienne : la grande désillusion

Incapable de venir à bout des maquis jihadistes, minée par des querelles au sommet, gangrenée par la politique, la grande muette a beaucoup perdu de sa superbe. Enquête exclusive sur une institut[...]

Tunisie : 98 migrants perdus en mer arrivés au port de Zarzis

Trois bateaux de pêche ont amené samedi au port de Zarzis (Sud tunisien) 98 migrants africains en perdition en Méditerranée après avoir tenté de rallier illégalement l'île[...]

Tunisie : Ghannouchi tel qu'en lui-même dans "Au sujet de l'islam"

Rached Ghannouchi s'est livré dans un livre d'entretiens réalisé par le journaliste Olivier Ravanello : "Au sujet de l'islam". [...]

Tunisie : Samir el-Wafi, mauvais scoop pour animateur star

Le célèbre présentateur tunisien a été arrêté. Pas pour un délit de presse, mais pour une affaire de droit commun : il est soupçonné de racket.[...]

Tunisie : chamboule-tout diplomatique

Les missions diplomatiques tunisiennes à Washington, Paris, Berne, Rome, Le Caire, Mascate, Koweït et Oslo (entre autres) auront prochainement de nouveaux chefs.[...]

Pourquoi la Tunisie est une et indivisible

Aïssa Baccouche est sociologue et urbaniste.[...]

Tunisie : Loukil autorisé à coter sa branche automobile

La Bourse de Tunis a donné son accord de principe pour la cotation de UADH (Universal automobile distributors holding), la branche automobile du groupe tunisien Loukil. L'opération, prévue pour la seconde[...]

Tunisie : tapis rouge pour la démocratie

La visite de Béji Caïd Essebsi à Paris a été marquée par des honneurs exceptionnels. Les deux pays peuvent maintenant envisager une nouvelle amitié. En attendant que les[...]

Tunisie : l'Algérien Belmokhtar derrière l'attentat du Bardo ?

Le terroriste algérien Mokhtar Belmokhtar serait impliqué dans l'attentat du musée du Bardo, le 18 mars à Tunis.[...]

Tunisie : en attendant les hélicoptères Black Hawk

Plusieurs hélicoptères vont être mis à disposition de l'armée tunisienne par les Émirats arabes unis, en attendant la livraison de douze appareils Black Hawk commandés aux[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20130529114203 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20130529114203 from 172.16.0.100