Extension Factory Builder
14/09/2012 à 16:07
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le Français Denis Lavagne, sélectionneur de l'équipe de football du Cameroun, le 28 octobre 2011. Le Français Denis Lavagne, sélectionneur de l'équipe de football du Cameroun, le 28 octobre 2011. © Archives/AFP

Un sélectionneur (Denis Lavagne) suspendu par le ministre des Sports sans en avoir été averti, un autre (Jean-Paul Akono) qui n’a pas entraîné depuis dix ans et qui est nommé par le même ministre, lors d’une intervention à la radio, moins d’une semaine après une défaite au Cap Vert (0-2) en qualifications pour la CAN 2013. Le football camerounais se donnerait-il (encore) en spectacle ?

Cela se passe comme ça au Cameroun. Un ministre des Sports – Adoum Garoua – peut intervenir sur la radio d’État pour annoncer que le sélectionneur des Lions Indomptables est limogé… et rendre public le nom de son successeur, sans que l’intéressé n’ait été informé au préalable de son éviction. Ce genre de procédé pourrait d’ailleurs attirer l’attention de la Fifa, qui déteste que les gouvernements fourrent leur nez dans les affaires du football.

Depuis jeudi soir, Denis Lavagne, actuellement en France, n’a toujours pas été informé officiellement de sa suspension. « C’est un journaliste qui m’a appris la nouvelle. Je n’ai pas reçu le moindre coup de fil ni du ministre, ni de la Fédération camerounaise de football. À ce jour, je me considère encore comme le sélectionneur des Lions, et apte à la diriger contre le Cap Vert le mois prochain (13 ou 14 octobre à Yaoundé). »

Sans cesse critiqué par une partie des médias depuis sa nomination en octobre dernier, Lavagne a beaucoup ri en prenant connaissance du communiqué du ministère des sports, précisant qu’il « bénéficiera de son salaire jusqu’à la fin de son contrat », c’est-à-dire le 31 octobre prochain. « Depuis que je suis en poste, je n’ai pas été payé. On me doit douze mois de salaire. Je n’ai signé mon contrat d’un an – au lieu de deux comme cela était prévu - que le 4 juin. Je pense que je vais saisir rapidement la Fifa sur ma situation, qui n’est pas acceptable. »

Eto’o a-t-il joué un rôle ?

L’ancien entraîneur de Cotonsport Garoua, nommé en octobre 2011 par Mohammed Iya, le président de la Fecafoot, se présente « comme une victime collatérale des conflits entre la fédération et le ministère. Depuis des mois, j’entends dire qu’on me cherchait un successeur [les noms du Français Joël Muller et du Croate Robert Prosinecki ont circulé, NDLR]. »

Selon nos informations, Adoum Garoua aurait à plusieurs reprises exercé des pressions sur Mohammed Iya pour obtenir la tête de Lavagne avant le déplacement au Cap Vert. Et d’autres sources, qui préfèrent également rester anonymes, évoquent le rôle joué en coulisses par Samuel Eto’o, qui a décliné la convocation de Lavagne pour le match de Praia après avoir purgé sa suspension de huit mois.

« Il a des comptes à régler avec Iya et Rigobert Song, le team manager [lui-aussi très menacé, NDLR]. Et au sein du groupe, il y a des conflits extrasportifs entre les joueurs », affirme l’une d’elles, alors que Lavagne assure que « l’ambiance au sein du groupe est excellente. »

Pour Romarin Billong, l’ancien défenseur des Lions Indomptables, « le problème, ce n’est pas le sélectionneur. Denis Lavagne est critiqué, mais avec Paul Le Guen ou Javier Clemente avant lui, ce n’était pas mieux. Le Cameroun est dans une phase de transition générationnelle. Il y a de bons joueurs, mais ça ne fait pas une grosse équipe. Il y a trop d’attentes autour d’elle. C’est difficile de vivre le présent et de parler d’avenir quand on fait toujours référence au passé… »
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Cameroun

Cameroun - Me Bertrand : 'On nous cache quelque chose sur la mort d'Albert Ebossé' en Algérie

Cameroun - Me Bertrand : "On nous cache quelque chose sur la mort d'Albert Ebossé" en Algérie

Le 23 août dernier, quelques minutes après la rencontre entre la JS Kabylie et l’USM Alger (1-2), l’attaquant camerounais de la JSK Albert Ebossé (24 ans) trouvait la mort à la sortie du te[...]

Cameroun : Martin Chungong, l'apôtre des Parlements du monde

Ce Camerounais est le premier Africain à diriger, à Genève, l'Union interparlementaire, vénérable institution créée en 1889.[...]

Investissements : le Cameroun lance un plan d'urgence avec l'appui du secteur bancaire

 Deutsch Bank, BGFI, Ecobank, Banque Atlantique et Standard Chartered Bank vont contribuer à hauteur de plus de 630 milliards F CFA au plan d'urgence triennal de 925 milliards de F CFA validé le 09[...]

CAN 2015 : les dix buteurs africains qui affolent les compteurs

Des valeurs sûres, des révélations et des come-back inespérés… Alors que la fin de l’année approche, certains joueurs africains squattent le haut du classement des buteurs des[...]

CAN 2015 : calendrier des matchs, groupes et résultats

La Coupe d'Afrique des nations (CAN) 2015 débute le 17 janvier. Consultez le calendrier complet et les résultats des matchs de la compétition qui s'achèvera le 8 février en Guinée[...]

Préparation à la CAN 2015 : Ghana, Mali, Côte d'Ivoire... tous à Abou Dhabi !

Alors que le tirage au sort de la phase finale de la CAN 2015 (17 janvier-8 février) a eu lieu le 3 décembre au soir à Malabo (Guinée Équatoriale), les seize qualifiés ont pour la[...]

Otages : les dessous d'une libération... et d'un coup de pub de la présidence camerounaise

La libération du prêtre polonais Mateusz Dziedzic et d'une trentaine d'autres otages centrafricains et camerounais fin novembre a fait couler beaucoup d'encre. La présidence y est elle aussi allé[...]

Le Camerounais Alain Nkontchou rejoint le conseil d'administration d'Ecobank

 Le conseil d'administration d'Ecobank a annoncé la nomination de quatre nouveaux administrateurs non-exécutifs à son conseil d’administration, parmi lesquels le financier camerounais Alain[...]

Cameroun : Amadou Ali - Cavaye Yéguié Djibril, l'autre guerre du Nord

Tous deux originaires du nord du Cameroun, le président de l'Assemblée nationale, Cavaye Yéguié Djibril, et vice-Premier ministre Amadou Ali se livrent une âpre bataille pour la succession[...]

La drôle de guerre du Cameroun contre Boko Haram

C'est un conflit bâtard, contre un ennemi qui se joue des frontières et qui a fait de l'Extrême-Nord sa base arrière. Personne ne sait même quand il a commencé. L'État[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers