Mondial 2018 : nouvelle victoire de la Tunisie face au Costa Rica

Par Jeune Afrique avec AFP

Un supporter tunisien, à l'issue du match face au Costa Rica, dans la phase préparatoire du Mondial 2018. © Paul Greenwood/BPI/Shut/SIPA

Nouvelle victoire pour l'équipe de la Tunisie, mardi à Nice en match de préparation au Mondial 2018. Après l'Iran, c'est le Costa Rica que les Aigles ont battu (1-0) en étalant la qualité de son jeu collectif. Une victoire concrétisée notamment grâce au talent de Wahbi Khazri, le buteur.

Deux matchs et les « Aigles de Carthage » ont fière allure : la Tunisie vient de gagner ses deux amicaux de fin mars, après sa victoire contre l’Iran (1-0) au stade du Radès, et les observateurs anglais présents ont vu ce qu’avait dans le ventre leur premier adversaire à la Coupe du monde, le 18 juin à Volgograd. Leur progression en passes a maté des « Ticos », décevants dans leur défense à cinq un peu figée.

Des enseignements à tirer du côté tunisien

Le Costa Rica, qui avait gagné en Écosse (1-0), a trop manqué d’idées devant. Les héros du Mondial 2014, quart de finalistes, débutent le 17 juin contre la Serbie, à Samara. Il y a plus d’enseignements à tirer côté tunisien de ce match. Moez Hassen, formé à Nice et titulaire dans les buts pour sa première sélection, s’est montré sûr dans les sorties et décisif sur son seul arrêt, face à Jouse Mitchell (83).

Il était le dernier des quatre binationaux fraîchement arrivés à n’avoir pas encore joué. Ellyes Skhiri et Saïf-Eddine Khaoui ont enchaîné une deuxième titularisation après l’Iran, Yohan Benalouane n’a joué que la dernière minute. C’est Skhiri qui a marqué le plus de points, son sens du placement et de la relance se sont parfaitement intégrés à ce collectif prometteur.

La Tunisie aurait pu mieux asseoir au score sa domination, mais la reprise acrobatique de Fakhreddine « Rouge » Ben Youssef  s’est écrasée sur le poteau (75). Le match s’est terminé sur une invasion du terrain des supporters tunisiens au coup de sifflet final.

Wahbi Khazri, talent à surveiller

Il faudra notamment surveiller Wahbi Khazri en pointe, comme avec Rennes. Le capitaine s’est offert un joli but face au gardien du Real Madrid, Kaylor Navas, après avoir effacé Kendall Watson d’une jolie pichenette sur un ballon en profondeur de Dylan Bronn (36).

Il avait déjà provoqué le but contre son camp de l’Iran. Khazri est l’étoile de cette équipe, ovationné par le maigre mais bruyant public pro-tunisien (7.000 spectateurs environ), surtout en l’absence de Youssef Msakni, blessé.

Déjà 200 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici