International

Louis-Georges Tin : Le Cran souhaite devenir membre observateur de l’Union africaine

Mis à jour le 26 janvier 2015 à 15:56

Nouvellement élu à la présidence du Conseil représentatif des associations noires (Cran) de France, Louis-Georges Tin entend donner une nouvelle impulsion à ce collectif. Ouverture vers « les autres populations discriminées » et « ancrage social dans les banlieues, l’Afrique et les Dom-Tom » seront les mots d’ordre du Cran, qui entend bien peser dans l’élection présidentielle de 2012. Parmi les mesures proposées aux candidats : le vote obligatoire, qui permettrait aux Français d’origine subsaharienne « de prendre position, plus qu’ils ne le faisaient auparavant ». Interview.