Nigeria

Patrick Smith : « Boko Haram a basculé dans la violence après l’élection de 2007 »

Mis à jour le 7 octobre 2022 à 10:55

Depuis plusieurs semaines, le Nigeria est entré dans une phase très délicate de son histoire. La pays doit faire face à deux crises majeures : d’un côté, une grève générale et une forte contestation sociale répondant à la hausse brutale du prix du carburant annoncée le 1er janvier par le président Goodluck Jonathan ; et d’autre part, un conflit épars et protéiforme entre certaines communautés chrétiennes et musulmanes – tension exacerbée par les attentats de la secte islamiste Boko Haram. « Ces deux problèmes sont distincts mais ils vont se rejoindre », explique Patrick Smith, rédacteur en chef de The Africa Report. Décryptage.