Gabon

Vincent Lebondo Le-Mali : Biens mal acquis : « La France aurait dû consulter le Gabon »

Mis à jour le 7 octobre 2022 à 10:48

Les autorités gabonaises affirment vouloir combattre la corruption. Le Gabon, souvent pointé du doigt, occupe le 102e rang sur 176 de l’indice 2012 de perception de la corruption, établi par Transparency International. De passage à Paris, le président de la Commission nationale de lutte contre l’enrichissement illicite du Gabon, Vincent Lebondo Le-Mali, dresse les priorités de son institution et évoque l’épineuse questions des biens mal acquis.