Panafricain

Des slammeurs africains en Coupe du monde

Mis à jour le 7 octobre 2022 à 10:52

« La poésie n’est pas morte ». Tiré d’une citation du poète espagnol Angel Pastor, le slogan de la Coupe du monde de slam, qui se tient à Paris du 4 au 8 juin 2013, s’applique à merveille à l’Afrique. Deux représentants du continent ont en effet défendu les couleurs africaines dans la compétition : Gilles Douta, congolais de pointe-Noire, éliminé au premier tour, et Didier Tanguy, le concurrent gabonais, qui s’est qualifié pour les demies-finales, jeudi 6 juin. Portrait croisé de deux poètes africains qui, entre modernité et traditions orales d’Afrique centrale, se font, durant quelques jours, les porte-parole d’un continent.