Algérie

Amara Benyounès : « Michelin ne sera pas lésé si l’Algérie exerce son droit de préemption »

Mis à jour le 7 octobre 2022 à 10:47

Amara Benyounès, ministre algérien du Développement industriel et de la Promotion de l’investissement, co-présidait à Paris, le 28 novembre, la première réunion du Comité mixte économique franco-algérien (Comefa) en compagnie de Moustapha Benbada, ministre algérien du Commerce, et des ministres français Nicole Bricq (Commerce extérieur) et Arnaud Montebourg (Redressement productif). En marge de cette rencontre, qui avait pour but d’examiner la coopération entre les deux pays avant la tenue du comité intergouvernemental avec les Premiers ministres algérien et français, le 16 décembre à Alger, Amara Benyounès est revenu sur les dossiers chauds du moment, notamment la préemption exercée par l’Algérie sur la filiale de Michelin, après la fermeture de l’entreprise et le licenciement de plus de 400 employés. Interview.