Guinée

Libye : moi, Alpha Kaba, « vendu comme esclave par les milices »

Mis à jour le 14 février 2019 à 15:33

Ancien animateur de radio, Alpha Kaba a fui la Guinée en 2013, du jour au lendemain, après avoir reçu des menaces suite à la diffusion de plusieurs émissions jugées hostiles au pouvoir. Installé aujourd’hui à Bordeaux, il revient sur son calvaire dans Esclave des milices (Fayard, février 2019). Un récit qui emmène le lecteur sur les routes de la migrations, de la Guinée à l’enfer libyen, en passant par le Mali, le Niger et l’Algérie.