Cameroun

Dimanche sanglant au Cameroun anglophone

Mis à jour le 7 octobre 2022 à 10:17

Le Cameroun anglophone a connu, dimanche 1er octobre, l’épisode le plus sanglant de la contestation indépendantiste depuis le début des manifestations. Bilan de la journée, 17 morts en marge d’une proclamation symbolique d’indépendance vis-à-vis de Yaoundé, selon un bilan établi lundi par les autorités locales. Le leader anglophone Sisiku Ayuk a déclaré sur les réseaux sociaux l’indépendance de la « République de l’Ambazonie ». La communauté internationale appelle à l’instauration d’un dialogue.