Jeune Afrique TV

Michel Thierry Atangana : « J’ai été victime d’un oubli inqualifiable de la France »

Libéré en février 2014, l’ancien détenu français au Cameroun, Michel Thierry Atangana, poursuit son combat. S’appuyant sur l’avis du groupe de travail sur la détention arbitraire de l’ONU publié en novembre 2013, qui exigeait sa libération, son indemnisation, ainsi que la réouverture de ses procès, il se bat aujourd’hui pour que cette décision soit appliquée par le Cameroun et la France. Il lancera un appel à Paris, à l’Assemblée nationale, le 21 octobre, afin d’appeler à plus de soutien des autorités françaises. En jeu : le dégel de ses comptes, la reconnaissance de son innocence et, au-delà, un retour à la vie « normale ». Michel Thierry Atangana explique sa situation à Jeune Afrique.

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte