Guinée

Sidya Touré : « Si nos revendications ne sont pas prises en compte, le boycott n’est pas exclu »

Mis à jour le 23 juillet 2015 à 18:14

Depuis qu’il a annoncé sa rupture avec son allié d’hier (Cellou Dalein Diallo), l’ex-Premier ministre Sidya Touré et patron de l’Union des forces républicaines (UFR) est plus que jamais déterminé à jouer sa propre partition à la présidentielle du 11 octobre prochain, lors de la présidentielle.