Angola

Raul Danda (Unita) : en Angola, « dos Santos ne pense qu’à lui, à lui et à lui »

Mis à jour le 7 octobre 2022 à 10:35

L’Angola commémore en 2015 ses 40 ans d’indépendance. Quatre décennies gâchées par la corruption et le népotisme, selon l’Union nationale pour l’indépendance totale de l’Angola (Unita, opposition), qui a pris les armes par le passé contre le Mouvement populaire de libération de l’Angola (MPLA, au pouvoir) pendant une longue guerre civile (1975-2002). De passage à Paris, Raul Danda, président du groupe parlementaire du « parti du coq noir », dresse un sombre tableau de la jeune démocratie angolaise et du règne de José Eduardo dos Santos, président depuis plus de 35 ans.