International

Paul Giniès, directeur général de 2iE Ouagadougou

Mis à jour le 7 octobre 2022 à 11:01

L’Institut international de l’ingénierie de l’eau et de l’environnement (2iE) basé à Ouagadougou, au Burkina Faso, s’ouvre à l’international. Il s’apprête à signer fin mars un partenariat avec l’Ecole des hautes études de commerce de Paris (HEC). L’objectif de cet accord, selon les responsables de 2iE – l’une des rares écoles en Afrique dont les diplômes sont reconnus en Europe par la Commission des titres d’ingénieurs (CTI) -, est de fournir aux étudiants un bagage managérial conséquent grâce à des cours dispensés à Ouagadougou par des professeurs d’HEC. L’institut est par ailleurs en discussion avec Washington pour le financement d’un programme d’échanges de 20 millions de dollars avec des universités américaines, dont Princeton. Enfin, un projet similaire vient d’être mis en place avec le Japon pour cinq millions d’euros.