Cameroun

Pius Njawé : La justice camerounaise est instrumentalisée contre les journalistes

Mis à jour le 7 octobre 2022 à 11:00

Alors qu’un journaliste camerounais, Bibi Ngota, est décédé en détention à Yaoundé, le 22 avril 2010, le débat sur la liberté de la presse est relancé dans le pays. Pius Njawé, directeur de publication du quotidien Le Messager, a organisé à Paris une conférence sur les rapports entre la justice et la presse au Cameroun. Il donne à jeuneafrique.com son point de vue sur l’affaire Bibi Ngota, et plus largement sur les conditions de travail des journalistes indépendants. « Il y a un durcissement assez subtil, note-t-il. L’armée ne saccage plus les rédactions. Mais ils créent la peur en nous (…) Il y a une instrumentalisation de la justice pour mettre les journalistes hors d’état de nuire ». Interview.